Les députés britanniques refusent un examen accéléré du Brexit

© REUTERS / Peter NichollsEU and Union flags fly above Parliament Square during a Unite for Europe march, in central London, Britain
EU and Union flags fly above Parliament Square during a Unite for Europe march, in central London, Britain  - Sputnik Afrique
Les députés britanniques ont voté contre le programme proposé par le gouvernement sur le Brexit ce 22 octobre. La loi devait être examinée et approuvée en trois jours, alors que le Royaume-Uni devait quitter l’Union européenne avant le 31 octobre.

Le projet de loi sur le Brexit a été approuvé en seconde lecture par les députés britanniques ce 22 octobre. 329 membres de la Chambre des communes se sont prononcés en faveur du projet proposé par le cabinet des ministres, alors que 220 députés ont voté contre. 

Le calendrier rejeté

Quelques minutes plus tard, les députés ont rejeté le calendrier proposé par le gouvernement sur le Brexit. La loi devait être examinée et approuvée en trois jours, alors que le Royaume-Uni devait quitter l’Union européenne avant le 31 octobre. Le calendrier a été refusé par 322 votes contre 308.

Le Premier ministre britannique a rappelé que le report du Brexit n’était pas garanti par l’Union européenne. «Je parlerai à l’UE concernant leurs intentions et je ferai part des résultats au parlement», a-t-il déclaré. «En attendant leur décision, nous allons suspendre cette législation», a-t-il souligné.

«Je tiens à exprimer ma déception en raison de ce que la Chambre des communes a voté pour reporter le Brexit et non pas pour le calendrier qui aurait garanti la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne le 31 octobre. Actuellement, nous sommes de nouveau dans l’incertitude», a annoncé Boris Johnson.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a par la suite recommandé aux 27 d'accepter un report du divorce avec le Royaume-Uni.

La France ne souhaite pas «étendre à l'infini» le processus de sortie du Brexit, a déclaré à son tour la secrétaire d'état aux Affaires européennes, Amélie de Montchalin.

L'accord sur le Brexit de Boris Johnson

Cet accord sur le Brexit a été trouvé par le Premier ministre et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker le 17 octobre. Le document devait être approuvé par les 27 États membres de l'UE et le parlement britannique.

Le 19 octobre, les députés britanniques ont adopté à 322 voix contre 306 l'amendement du député Oliver Letwin prévoyant le report de tout vote sur le Brexit tant que la législation nécessaire à son application n'a pas été votée au parlement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала