Le dernier film de Tarantino suspendu en Chine, l’image de Bruce Lee serait en cause

© REUTERS / Paul DrinkwaterQuentin Tarantino accepts the award for Ennio Morricone after "The Hateful Eight" won Best Original Score - Motion Picture at the 73rd Golden Globe Awards in Beverly Hills, California January 10, 2016
Quentin Tarantino accepts the award for Ennio Morricone after The Hateful Eight won Best Original Score - Motion Picture at the 73rd Golden Globe Awards in Beverly Hills, California January 10, 2016 - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Il était une fois à Hollywood de Quentin Tarantino a été bloqué en Chine mais le réalisateur n’a pas l’intention de recouper son dernier film pour satisfaire les exigences chinoises, a indiqué le Hollywood Reporter.

Alors que la sortie chinoise du dernier film de Quentin Tarantino Il était une fois à Hollywood (Once Upon a Time in Hollywood) devait se faire le 25 octobre, celle-ci a été annulée une semaine avant. Le magazine américain Hollywood Reporter, qui a rapporté ces faits, estime que c’est la scène faisant le portrait du sino-américain Bruce Lee qui poserait problème. Selon une source du média, Tarantino aurait refusé d’apporter la moindre modification à son film en vue d’une sortie en Chine.

La fille de Bruce Lee, Shannon Lee, aurait fait directement appel à l’agence chargée de la censure des contenus audiovisuels en Chine, affirmant qu’elle n’a pas apprécié le traitement accordé à son père dans cet extrait du film qui, selon elle, ne le représente pas tel qu’il était dans la vie réelle mais en fait plutôt la caricature, a relaté le Hollywood Reporter.

Lors d’une visite à Moscou en août, Tarantino avait défendu sa version de Bruce Lee dans son film, affirmant à Variety que Bruce Lee était un homme arrogant et qu’il avait bel et bien prétendu pouvoir battre Mohammed Ali. Le réalisateur a indiqué avoir lu cette information dans la biographie de la femme de Bruce Lee, Linda Lee.

Il était une fois à Hollywood, qui met en vedette Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, aurait été le premier film de Tarantino à sortir en Chine sans aucune coupure au montage original. Il avait été validé par le distributeur chinois Bona Film Group, un des investisseurs du film. Il a déjà rapporté 366 millions de dollars dans le monde, et une sortie chinoise lui aurait probablement fait passer la barre des 400 millions, a estimé le Hollywood Reporter.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала