Erdogan: «aucun problème avec la Russie» à propos de la situation en Syrie

© Sputnik . Maksim Blinov / Accéder à la base multimédia Recep Tayyip Erdogan (archive photo)
 Recep Tayyip Erdogan (archive photo) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Recep Tayyip Erdogan a déclaré n’avoir aucun différend avec Vladimir Poutine à propos de la situation en Syrie où la Turquie mène une opération militaire depuis le 9 octobre, relate l’agence Anadolu.

La Turquie et la Russie sont en contact permanent à propos de la Syrie et la situation dans ce pays n’a provoqué aucun problème, a déclaré dimanche 13 octobre le Président Recep Tayyip Erdogan, cité par l’agence Anadolu.

«L’entente de Sotchi [sur Idlib, ndlr] est mise en œuvre après nos rencontres à Téhéran, à Ankara. Il n’y a aucun problème avec la Russie. Nous sommes en contact avec le Président Poutine. S’il y a une question, nous pouvons organiser un entretien en 24 heures et prendre une décision conjointe sur les démarches à faire», a indiqué M.Erdogan devant les journalistes réunis à Istanbul.

Offensive turque et riposte de Damas

Le 9 octobre, la Turquie a lancé l'opération Source de paix dans le nord-est de la Syrie qui, selon M.Erdogan, doit sécuriser la frontière sud de la Turquie et faciliter le retour des réfugiés syriens. L’opération a commencé par des frappes aériennes sur Ras al-Aïn et d’autres villes frontalières syriennes. Plus tard, Ankara a entamé la partie terrestre de l’opération, annonçant le 11 octobre avoir pris le contrôle de Ras al-Aïn. Selon Anadolu, le 13 octobre, l’armée turque s’est emparée de Tall Abyad.

Une offensive de l'armée gouvernementale syrienne (archive photo) - Sputnik Afrique
Damas envoie des troupes pour faire face à l'opération turque dans le nord de la Syrie
Le 13 octobre, l'agence syrienne Sana a indiqué que Damas avait envoyé des troupes dans le nord de la Syrie pour faire face à l'«agression turque». Ces forces seront déployées le long de la frontière turque en accord avec l’administration kurde afin d’aider les Forces démocratiques syriennes (FDS), d’après les autorités kurdes.

Plusieurs pays et organisations ont appelé la Turquie à cesser son opération qui a fait dès le jour de son lancement des victimes dans les rangs de milices kurdes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала