Moscou et Ankara négocient la livraison de chasseurs russes Su-57, annonce Erdogan

© Sputnik . Alexeï Nikolski  / Accéder à la base multimédiaLes Présidents Poutine et Erdogan visitent un Su-57 au Salon MAKS-2019
Les Présidents Poutine et Erdogan visitent un Su-57 au Salon MAKS-2019 - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le Président turc qui a visité cette semaine le Salon aérospatial international MAKS-2019 et, comme il avait été déjà annoncé, a manifesté un intérêt pour les chasseurs russes, dont les Su-57, a fait savoir que des négociations portant sur l’acquisition de ces derniers étaient en cours.

Alors que le doute plane sur la livraison de F-35 américains à Ankara, le chef de l’État turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé que son pays et la Russie menaient des discussions au sujet de l’acquisition de chasseurs russes Su-57.

«Les négociations [sur l’achat de Su-57, ndlr] sont en cours et elles seront poursuivies. Après le Salon MAKS-2019, des représentants de nos ministères sont restés en Russie où ils y travaillent. Nous agirons en mettant sur la table des négociations nos conditions de crédit et de production conjointe. Si les États-Unis ne changent pas d’attitude [sur la livraison de F-35, ndlr], nous chercherons une issue au conflit créé», a déclaré le dirigeant turc devant les journalistes.

Un Boeing  - Sputnik Afrique
Sous pression américaine, Ankara menace d’abandonner ses achats de Boeing au profit d’avions russes
Le 27 août, conjointement avec son homologue russe Vladimir Poutine, le Président turc avait visité le Salon aérospatial international MAKS-2019, dans les environs de Moscou. Il avait alors été annoncé que des chasseurs russes Su-35 et Su-57 avaient attiré son attention et que le sujet avait été évoqué lors de négociations avec M.Poutine.

L’achat par la Turquie de systèmes de missiles S-400 russes a déclenché des tensions entre Ankara et Washington: les États-Unis ont exigé que l’État turc renonce au marché, proposant en échange ses complexes Patriot. En outre, la partie américaine n’a pas exclu que la vente de ses chasseurs F-35 à Ankara puisse être annulée.

Les Turcs ayant refusé de faire des concessions, sa participation au programme F-35 a été pliée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала