Les bourses US plient face au conflit commercial sino-américain

© AP Photo / David KarpWall Street's bull statue
Wall Street's bull statue - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Tant le volet commercial entre la Chine et les États-Unis que la décision monétaire de la Réserve fédérale, qui sera annoncée ce 31 juillet, préoccupent les investisseurs.

Les principaux indices boursiers américains ont enregistré une baisse le 30 juillet. Les inquiétudes grandissantes sur un possible accord commercial sino-américain pèsent sur les actions des compagnies high-tech, informe Reuters.

Ainsi, l'indice Dow Jones a cédé 23,33 points, le S&P-500 7,79 points et le Nasdaq Composite 19,72 points.

Lingots d'or - Sputnik Afrique
Pourquoi l’or est actuellement l’actif le plus intéressant
Cité par l’agence, Josph Sroka de NovaPoint explique que les grandes multinationales technologiques sont sensibles aux problèmes de commerce et de droits de douane avec la Chine.

Toutefois, les résultats du rapport trimestriel d’Apple, publié après la clôture des marchés, pourraient améliorer les résultats du mercredi 31 juillet.

En effet, Donald Trump a repris ses attaques contre la Chine, continuant ainsi de faire planer le doute chez les investisseurs sur la possible conclusion d’un accord commercial entre les deux plus grandes économies mondiales.

Des billets de banque - Sputnik Afrique
Des pronostics peu optimistes pour la croissance européenne
Mard30 juillet, alors qu’une nouvelle table ronde sur des négociations sino-américaines se tenait à Shanghai, Donald Trump a publié une série de tweets dans lesquels il déclarait que l’empire du Milieu n’honorait pas son engagement d’acheter plus de produits agricoles américains et a mis en garde la Chine contre l’attente de la fin de son mandat, ajoutant que s’il était réélu, il pourrait poser des conditions encore plus dures.

Comme le rappelle Reuters, les investisseurs du monde entier attendent les résultats de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale et qui devrait se clôturer le 31 juillet par une baisse du taux.

«Une petite réduction demain abonderait dans le sens de ceux qui voient les taux plutôt descendre que monter à moyen terme et les marchés y verraient un signal positif», ajoute Sroka, cité par l’agence.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала