Voilà pourquoi les rennes meurent en masse sur l’archipel du Svalbard

CC0 / Natalia_Kollegova / Северный олень
Северный олень - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les rennes du Svalbard meurent en masse en raison du changement climatique, estiment des scientifiques du Norsk Polarinstitutt cités par la chaîne de télévision norvégienne NRK. Sur l’archipel, ils ont découvert plus de 200 cadavres de ces animaux qui auraient manqué de fourrage à la suite du dernier hiver trop doux.

Des scientifiques ont découvert plus de 200 cervidés morts sur l’archipel du Svalbard, probablement des suites du changement climatique, a rapporté la chaîne de télévision norvégienne NRK se référant aux déclarations de chercheurs du Norsk Polarinstitutt.

«Les scientifiques n’ont jamais recensé un si grand nombre de rennes morts de faim au Svalbard», indique-t-elle.

Ce nombre record d’animaux décédés sur l’archipel a été causé par l’hiver assez doux qui y a causé une diminution de fourrage. Trois chercheurs de l’institut susmentionné ont étudié la situation pendant dix semaines, compté les rennes et ont recensé le nombre de spécimens morts.

Des pâturages affectés

En Norvège - Sputnik Afrique
Un petit renne blanc rarissime repéré en Norvège (photo)
D’après les résultats de leur étude, les scientifiques ont déclaré que la cause de l’extinction massive de ces animaux était le dérèglement climatique, parce que les rennes n’ont pas réussi à se procurer suffisamment de nourriture durant l’hiver.

«En décembre, il a beaucoup plu sur l’archipel, les pâturages ont gelé dans de nombreuses parties du Svalbard. Les animaux qui habitaient là ont eu du mal à trouver de la nourriture. Les animaux décédés que nous avons découverts sont morts de faim», a déclaré le scientifique Ashild Onvik Pedersen, cité par la NRK.

Il n’y a pas beaucoup d’endroits sur la planète qui subissent les conséquences du changement climatique autant que le Svalbard. Le manque de fourrage a provoqué une concurrence importante parmi les rennes pour la nourriture, c’est pourquoi les spécimens les plus jeunes et les plus âgés sont morts, ont souligné les chercheurs.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала