Une «quasi-conférence» sur la liberté de la presse

© SputnikLe refus d’accréditer des journalistes de Sputnik et de RT à la Conférence mondiale sur la liberté de la presse
Le refus d’accréditer des journalistes de Sputnik et de RT à la Conférence mondiale sur la liberté de la presse - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les organisateurs de la Conférence mondiale sur la liberté de la presse, qui se tiendra à Londres les 10 et 11 juillet, ont refusé d’accréditer les envoyés de l’agence Sputnik et de la chaîne de télévision RT. Cette décision est «la manifestation la plus éclatante de l’absurdité des faits», selon le Kremlin.

Le refus d’accréditer des journalistes de Sputnik et de RT à la Conférence mondiale sur la liberté de la presse est le comble de l’absurdité, estime le porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov.

«Disons que cela peut être une quasi-conférence. Il ne peut y avoir aucune discussion sérieuse sur la liberté de la presse dans un contexte où des journalistes sont interdits d’accès. C’est, évidemment, la manifestation la plus éclatante de l’absurdité des faits. À notre grand regret, cette absurdité revêt un caractère régulier et prolongé dans certains pays, y compris dans le pays qui accueille cet événement. Nous ne pouvons que regretter cela», a déclaré M.Peskov aux journalistes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала