Un avion secret US censé révolutionner les transports aériens serait prêt au 1er vol (images)

CC0 / jarmoluk / Un aérodrome (image d'illustration)
Un aérodrome (image d'illustration) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
L’avion commercial Celera 500L, dont les travaux de conception se déroulent en secret depuis dix ans aux États-Unis, se prépare aux essais en vol, relate le magazine The Drive.

Les essais en vol du mystérieux avion américain Celera 500L en forme de balle de revolver d’Otto Aviation, qui pourrait révolutionner les transports aériens, pourraient commencer très prochainement, a annoncé le magazine The Drive.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от E-BestChoice by DanielM/AlexaB (@ebestchoice)

​Selon le média, un pilote de la NASA et photographe, Scott Howe, a observé en mai l’avion dont les travaux de conception se déroulent en secret depuis dix ans, alors que l’appareil passait des tests de roulage à grande vitesse à l’aéroport de Victorville, dans le sud de la Californie.

La plupart des caractéristiques du Celera 500L restent inconnues, mais selon The Drive, qui se réfère aux documents du brevet, il s’agit d’un avion qui pourra atteindre la vitesse d’environ 740-820 km/h, voler à 20 km d’altitude, décoller et atterrir sur n’importe quel type d’aérodrome et son efficacité énergétique pourra atteindre 42 miles/gallon (soit 18 km/l, ou 5,6 litres aux 100 km).

An F/A-18F Super Hornet jet flies over the USS Gerald R. Ford as the U.S. Navy aircraft carrier tests its EMALS magnetic launching system, which replaces the steam catapult, and new AAG arrested landing system in the Atlantic Ocean - Sputnik Afrique
Un «ovni» ou un avion-espion «secret» (qui ne l'est plus) repéré sur un porte-avions US?
À titre de comparaison, l’avion monomoteur turbopropulseur très prisé, Pilatus PC-12, qui dispose d’un plafond pratique de 9,14 km et d’une vitesse de croisière de 531 km/h, consomme près de 250 litres de carburant par heure et son taux d’efficacité est de 2,1 km/litre (75,7 litres aux 100 km), rappelle le magazine.

Les nouvelles informations figurant sur le profil public de l'avion sur le site de la Federal Aviation Administration (FAA) donnent des indications sur la manière dont le Celera 500L s'attend à offrir cette nouvelle capacité révolutionnaire, note The Drive.

Plus important encore, la FAA affirme que la navigabilité de l'avion a été approuvée le 15 février 2019 et qu'il utilise le moteur RED A03 V12 de Raikhlin Aircraft Engine Developments.

Pour le moment, impossible de savoir si l’avion utilise un ou deux moteurs: le Celera 500L est désigné comme monomoteur dans son profil sur le site de la FAA, mais les documents de brevet parlent de deux moteurs, indique le magazine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала