Un Gilet jaune aurait mis le feu à sa cellule de garde à vue à Toulouse

© AFP 2023 GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFPCommissariat de police
Commissariat de police - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Samedi soir, un détenu a mis le feu à sa cellule de garde à vue au commissariat central de Toulouse, relate La Dépêche du Midi. Selon le quotidien, il avait été arrêté après avoir embrasé une barricade lors de l’acte 19 de la mobilisation des Gilets jaunes.

L'incendie s'est déclaré le samedi 23 mars dans le commissariat central de Toulouse, selon les pompiers cités par l'AFP. 26 personnes en garde à vue ont dû être évacuées vers d'autres commissariats de l'agglomération. Le feu a été circonscrit.

«Il s'agit d'un feu de carton et de papiers […]. Deux personnes ont été transportées à l'hôpital après avoir été légèrement intoxiquées», ont précisé les secours qui sont intervenus peu après 21h.

Gilets jaunes à Metz - Sputnik Afrique
Acte 19: de nouveaux projectiles improvisés auraient été utilisés à Metz contre la police
Selon La Dépêche du Midi, l'incendie a été provoqué par un Gilet jaune arrêté plus tôt dans la journée après qu'il a mis le feu à une barricade installée sur l'avenue Camille-Pujol.

La mobilisation des Gilets jaunes s'est renforcée le samedi 23 mars lors de l'acte 19. D'après les données de l'Intérieur, 40.500 personnes ont manifesté en France, dont 5.000 à Paris, contre 32.000 la semaine précédente. Depuis le début du mouvement, les chiffres officiels sont contestés par les Gilets jaunes qui ont eux-mêmes dénombré 127.212 participants ce samedi.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала