L'Affaire du siècle «devant les tribunaux»: Paris sera attaqué pour inaction climatique

© SputnikLa marche mondiale pour le climat a lieu à Paris
La marche mondiale pour le climat a lieu à Paris - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Insatisfaites par la réponse du ministre français de la Transition écologique et solidaire à leur requête préalable, les quatre ONG ayant initié la pétition connue sous le nom de «L’Affaire du siècle», qui accuse l’État d’inaction climatique, projettent un recours en justice en mars ainsi qu’une mobilisation dans les rues à travers la France.

Quatre ONG, à savoir la Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace France, Notre Affaire à Tous et Oxfam France, ont annoncé cette semaine envisager de déposer le 14 mars prochain leur recours en justice contre l’État français, jugeant qu’il ne respectait pas ses engagements climatiques.

À l’origine de la pétition baptisée «L’Affaire du siècle», ces mêmes associations avaient en effet adressé, en décembre dernier, une requête préalable au gouvernement. La réponse du ministère de la Transition écologique et solidarité, qui a suivi près de deux mois après et dans laquelle François de Rugy n’a pas reconnu l’inaction de l’État, ne les a pas satisfaites:

«Le gouvernement est enfin sorti du silence… Après des semaines d’un silence assourdissant, et alors que plus de 2 millions de soutiens à l’Affaire du siècle ont fait entendre leur voix, le gouvernement s’est enfin exprimé… pour rejeter notre demande. […] Vendredi 15 février, il nous a indiqué que l’Etat n’est en aucune façon responsable des carences dont nous l’accusons», lit-on sur le site dédié à l’Affaire.

Bruxelles, Belgique - Sputnik Afrique
À l’instar des Gilets jaunes, «tous les jeudis» consacrés au climat?
Les initiateurs de la pétition précisent qu’ils prévoient donc de déposer un recours devant le tribunal administratif.

«Pour mettre fin à l’inaction climatique de l’État, l’Affaire du siècle se réglera devant les tribunaux», est-il indiqué.

Par ailleurs, le 16 mars, ces ONG prévoient de faire entendre leurs voix et de promouvoir leurs droits dans les rues, «lors d’une mobilisation partout en France, pour mettre fin à l’injustice».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала