Les premiers exercices de la nouvelle alliance de la mer Rouge auraient débuté à Djeddah

© Photo Public Domain/Mass Communication Specialist 3rd Class Michael StarkeyUn navire de la Marine saoudienne (image d'illustration)
Un navire de la Marine saoudienne (image d'illustration) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Des commandos de six pays riverains de la mer Rouge participent aux premiers exercices de la nouvelle alliance de la mer Rouge qui ont commencé en Arabie saoudite, d’après la chaîne Sky News Arabia.

Des manœuvres intitulées Red Wave 1 (Vague rouge 1) qui réunissent des commandos de six pays riverains de la mer Rouge ont commencé ce dimanche à proximité de Djeddah, en Arabie saoudite, a annoncé la chaîne de télévision Sky News Arabia.

la frontière entre la Tunisie et la Libye - Sputnik Afrique
L’Égypte et le Soudan vont créer une armée commune dans un but bien précis
Selon le commandant en chef de la Marine saoudienne, Fahd ben Abdallah Al-Ghufaili, cité par la chaîne, les exercices de cinq jours engagent des unités spéciales et fusiliers marins djiboutiens, égyptiens, jordaniens, saoudiens, soudanais et yéménites. La Somalie y a envoyé des observateurs.

Pendant les manœuvres, les militaires des six pays s’entraîneront à coopérer en vue de garantir la sécurité de la navigation en mer Rouge, d’après le commandant qui n’a pas précisé le nombre des effectifs engagés.

Il s’agit des premiers exercices militaires organisés depuis la création le 12 décembre d’une nouvelle alliance baptisée Organisation de la mer Rouge et du golfe d’Aden par l’Arabie Saoudite, l’Égypte, Djibouti, la Jordanie, le Yémen, la Somalie et le Soudan. La création de ce bloc, d’après l’agence Ecofin, a été annoncée à Riyad à l’issue d’une rencontre tenue entre les ministres des Affaires étrangères de ces pays en présence du souverain saoudien, le roi Salman ben Abdelaziz Al Saoud.

Selon un communiqué du ministère saoudien des Affaires étrangères, la nouvelle organisation a aussi pour objectif de «protéger le commerce mondial et la navigation internationale dans le golfe d’Aden, tout en contribuant au renforcement de l’investissement et du développement dans les pays de la région».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала