L’attentat de Gizeh révèle la «faiblesse» des terroristes en Égypte, selon un général

© Sputnik . Fayed el-Gheziri / Accéder à la base multimédiaGizeh
Gizeh - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
L’explosion d’une bombe artisanale au passage d’un bus touristique survenue vendredi à Gizeh est un signe de faiblesse des terroristes opérant dans le pays, selon un général égyptien contacté par Sputnik.

L'attentat contre un bus touristique qui a fait quatre morts et 12 blessés vendredi à Gizeh témoigne de la «faiblesse» des terroristes, a déclaré à Sputnik l'ex-conseiller du ministre égyptien de l'Intérieur, le général Magdi al Basiouni.

تفجير حافلة تقل سائحين في منطقة الهرم في مصر - Sputnik Afrique
Explosion d’un bus près des pyramides en Égypte: l’engin aurait été actionné à distance
Selon lui, l'explosion du Caire démontre que les terroristes ont perdu leurs positions.

«L'attentat a été perpétré à l'aide d'un engin explosif primaire. Il est très facile de le planter à côté d'une autoroute, on n'a pas besoin de connaissances spéciales pour le faire. Le bus suivait un itinéraire non programmé. Les enquêteurs doivent en établir les détails», a indiqué le général égyptien.

Pour sa part, le général Fouad Alyam reporte la responsabilité de la mort des touristes sur la compagnie qui organisait le déplacement:

«Tout changement d'itinéraire doit être concerté avec les forces de l'ordre qui s'engagent à en assurer la sécurité», a expliqué l'officier à Sputnik.

«Aujourd'hui, tous les bureaux touristiques doivent renforcer leur coopération avec les forces de sécurité. Il est important de les prévenir d'avance lorsqu'un voyage vers un lieu touristique est prévu», souligne M.Alyam.

Cheops-Pyramide in Gizeh - Sputnik Afrique
Égypte: le bilan de l’attentat de Gizeh s’alourdit
Trois touristes vietnamiens et leur guide égyptien ont trouvé la mort vendredi dans l'explosion d'une bombe artisanale au passage de leur bus près du site des pyramides de Gizeh, première attaque visant les touristes en Égypte depuis juillet 2017.

En représailles, les forces de sécurité ont tué «40 terroristes» dans plusieurs raids, selon un communiqué diffusé par le ministère de l'Intérieur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала