Des diplomates étrangers de retour en Syrie

© Sputnik . Dmitry Vinogradov / Accéder à la base multimédiaDamas
Damas - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Fermée en 2012, la représentation diplomatique émiratie a rouvert ce jeudi ses portes à Damas. Comme l’a fait noter lors de la cérémonie l’ambassadeur irakien en Syrie, cela envoie un signe à d’autres pays arabes sur la nécessité de rétablir les relations diplomatiques avec les autorités syriennes.

L’ambassade des Émirats arabes unis a rouvert ses portes à Damas ce jeudi après six ans d’interruption. Comme l’a précisé à Sputnik une source au sein du ministère syrien des Affaires étrangères, il s’agissait de la première ambassade arabe à quitter le pays après l’éclatement du conflit.

Ainsi, les Émirats deviennent le premier des six pays du Golfe à faire retourner leurs diplomates à Damas.

«Par leur présence à Damas, les Émirats arabes unis aspirent à intensifier le rôle des pays arabes en Syrie et montrer la présence de propositions arabes qui apportent une contribution positive à la fin de la guerre», a fait savoir sur Twitter le ministre émirati des Affaires étrangères, Anwar Gargash.

Pourquoi les USA se retirent-ils de Syrie, mais pas d’Afghanistan? - Sputnik Afrique
Pourquoi les USA se retirent-ils de Syrie, mais pas d’Afghanistan?
Comme le pointe pour sa part l’ambassadeur irakien en Syrie, Saad Mohammad, le retour des diplomates émiratis dans ce pays sert de signal à d’autres pays arabes au sujet de la nécessité de rétablir les liens diplomatiques avec Damas.

«La Syrie est un pays arabe important se trouvant en plein cœur du monde arabe», a-t-il déclaré aux journalistes lors de la cérémonie de réouverture de l’ambassade.

Et d’ajouter que c’était un appel adressé aux autres pays dans le but qu’ils rouvrent leurs missions diplomatiques.

Le conflit armé ravage la Syrie depuis mars 2011. Les moyens de le régler sont au centre des discussions organisées à Astana, au Kazakhstan, et à Genève, en Suisse. Le Congrès du dialogue national syrien, organisé à Sotchi, en Russie, le 30 janvier 2018, a été la première tentative de réunir le plus grand nombre de participants à la table des négociations.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала