«On s’y attendait»: des militaires syriens détaillent la nouvelle attaque israélienne

© Sputnik . Mikhail Alaeddin / Accéder à la base multimédiaL'armée syrienne près de la frontière jordanienne dans la province de Deraa
L'armée syrienne près de la frontière jordanienne dans la province de Deraa - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Interrogés par Sputnik, des militaires syriens affirment que la majorité des missiles israéliens tirés mardi soir ont été interceptés par le système de DCA S-200 et que cette attaque ne les a pas surpris.

La DCA syrienne a abattu «8 des 10 missiles» tirés hier soir par l'aviation israélienne contre les banlieues sud et ouest de Damas, a affirmé une source au sein de l'armée syrienne dans une interview à Sputnik.

«On s'attendait à cette attaque israélienne. Leurs avions militaires ont survolé le ciel libanais pendant toute la journée la veille», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Damas - Sputnik Afrique
Deux avions civils atterrissaient lors des frappes israéliennes près de Damas
Il a ajouté que la majorité des missiles ont été abattus à l'ouest de Damas, non loin de la frontière libano-syrienne. Toujours selon cette source, un des engins a visé un dépôt de munitions au niveau de la route reliant Damas à Beyrouth, faisant de nombreux blessés.

Évoquant le système qui a abattu les missiles de l'État hébreu, un autre haut gradé syrien interpellé par Sputnik a de son côté affirmé qu'il s'agissait de S-200, et non des S-300 que la Russie avait transmis à Damas en octobre dernier suite à l'incident impliquant un Il-20.

Selon cette deuxième source, peu avant l'attaque, l'aviation israélienne a eu recours à des mesures de diversion.

banlieue de Damas, image dillustration - Sputnik Afrique
En vidéo: la DCA syrienne repousse une attaque de missiles contre Damas
«Un des missiles de la DCA syrienne a suivi un avion israélien en territoire ennemi jusqu'à ce qu'il ne soit abattu par le système de défense aérienne [israélien, ndlr] Dôme de fer», a indiqué le militaire.

Le bombardement israélien réalisé depuis l'espace aérien libanais a fait mardi soir trois blessés parmi les militaires syriens, endommageant un dépôt de munitions. Le ministère russe de la Défense a pour sa part a indiqué que six F-16 israéliens avaient été impliqués dans l'attaque, mettant en danger deux vols civils.

Par le passé, Israël a mené plusieurs bombardements en Syrie contre les installations militaires de l'armée gouvernementale ou de ses alliés, affirmant viser l'Iran et le mouvement chiite Hezbollah, de grands ennemis de l'État hébreu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала