La télévision suédoise met en garde les personnes à la peau foncée sur le climat local

S'abonnerTelegram
L'obscurité glaciale des latitudes suédoises peut se révéler dangereuse pour les «personnes à la peau foncée», en particulier pour les femmes qui portent des vêtements couvrants pour des raisons religieuses, met en garde la chaîne suédoise SVT, se référant à des recherches en la matière.

Selon la chaîne SVT, le climat de la Suède pourrait s'avérer particulièrement difficile à supporter pour les personnes originaires du Moyen-Orient et d'Afrique qui adhèrent aux codes islamiques.

Troisième place : Sana, Yémen - Sputnik Afrique
Yémen: vers une défaite de la coalition et une paix signée en Suède?
Le radiodiffuseur national a notamment indiqué que les personnes à la peau foncée et les femmes portant des vêtements couvrant presque entièrement le corps, développaient une carence en vitamine D plus rapidement que les autres et avaient ainsi besoin de suppléments nutritifs pour faire face aux défis posés par le climat.

SVT a interviewé Sahra, une mère somalienne de trois enfants, qui vit dans la ville suédoise de Borlänge depuis 15 ans. Sahra a confié qu'elle se sentait toujours malade et qu'on lui avait récemment diagnostiqué une carence en vitamine D.

«Vivre par ce temps froid est pénible», s'est plaint Sahra à SVT.

Des écolières musulmanes - Sputnik Afrique
Le parrainage d'écoles par l’Arabie saoudite attiserait la peur de l’islamisme en Suède
Une étude menée en 2015 à Borlänge, la ville de Sahra, a révélé que neuf Suédoises enceintes sur dix souffraient d'une grave carence en vitamine D, qui, associée à d'autres facteurs à risque, pouvait contribuer au développement de l'autisme chez l'enfant. Incidemment, ce diagnostic est trois à quatre fois plus fréquent chez les enfants d'origine somalienne, a indiqué le quotidien Svenska Dagbladet. Entre autres choses, ce problème serait lié aux voiles intégraux qui ne laissent pas passer les rayons du soleil.

«Les taux étaient terriblement bas, dans un tiers des cas [la vitamine D] était même indétectable», a expliqué au Svenska Dagbladet Monica Löfvander, professeure associée au Centre de recherche clinique de Västerås.

Linda Bakkman, nutritionniste et docteure en sciences médicales, a également identifié les dames à la peau foncée vêtues de burqa comme un groupe à risque en ce qui concerne la carence en vitamine D, qui peut entraîner le cancer, le diabète et des maladies cardiovasculaires.

Le nombre de musulmans vivant en Suède a été estimé à environ 800.000, soit environ 8% des dix millions d'habitants que compte la Suède. Avec plus de 90.000 individus, les Somaliens constituent le groupe de population le plus large originaire d'Afrique et vivant en Suède.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала