Horrible conséquence d'une remontée trop rapide: un plongeur péruvien se livre à Sputnik

© Sputnik . Alexandr Vikulov / Accéder à la base multimédiaun plongeur
un plongeur - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Il y a quatre ans, Alejandro Willy Ramos était en train de plonger à la recherche de mollusques au large des côtes du Pérou, près du port de Pisco, quand un cargo a abîmé le détendeur lui permettant de respirer l'air comprimé. Le plongeur péruvien a parlé à Sputnik de cet incident tragique qui a bouleversé toute sa vie.

En 2014, la vie d'Alejandro Ramos, père de deux enfants, était tout autre. Il était plongeur depuis 40 ans et gagnait sa vie en pêchant du poisson dans les profondeurs de l'océan Pacifique jusqu'au moment où un cargo a abîmé le détendeur qui lui permettait de respirer l'air comprimé. À ce moment précis, l'homme se trouvait à une profondeur de 33 mètres.

Alejandro a raconté à Sputnik que, contraint de remonter trop rapidement à la surface, il avait vu son corps doubler de volume. Il a pris plus de 30 kilos à cause de cette remontée trop brutale qui a permis à des bulles d'azote de se stocker dans son corps. Une remontée aussi rapide est très dangereuse pour les plongeurs parce que des bulles d'azote peuvent se dégager du fait du changement de la pression sanguine. Ce phénomène est appelé «accident de décompression».

​Le corps Alejandro s'est complètement déformé et s'apparente désormais à plusieurs ballons sur le point d'éclater. Il a énormément de problèmes pour se déplacer et souffre de graves problèmes d'hypertension. On lui a posé une prothèse de hanche et il a passé plusieurs heures sous oxygène dans une chambre pressurisée. Somme toute, le traitement lui a coûté 100.000 dollars.

Il a eu l'idée d'ouvrir un compte en banque pour que les gens puissent l'aider par solidarité, mais il n'a pas reçu grand-chose. Aussi, dix mois après, a-t-il quitté l'hôpital pour rentrer chez lui.

«Il y a un mois et demi, je suis revenu chez mes enfants. […] Je me sens psychologiquement convalescent», a dit Alejandro à Sputnik.

Et d'avouer qu'après cet accident tragique, il était tellement déprimé qu'il avait même tenté de mettre fin à ses jours.

«À ce moment-là, je ne me rendais pas pleinement compte que j'avais des enfants et des petits-enfants et une famille et que par une telle folie, j'aurais pu les faire souffrir affreusement. Je remercie le Seigneur de m'avoir sauvé. À vrai dire, je ne comprends toujours pas moi-même comment j'ai pu survivre à un tel empoisonnement à l'azote. Même les médecins s'en étonnent», a raconté le héros de cette histoire unique en son genre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала