Menacé de forfait, un lutteur accepte de faire couper ses rastas en pleine compétition

CC0 / StockSnap / Rastas
Rastas - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Une compétition de lutte entre lycées du New Jersey a donné lieu à un scandale: un participant a été contraint par l’arbitre de faire couper ses dreadlocks sous la menace de forfait, bien que le règlement n’interdise pas leur port, selon SNJ Today News.

Pendant un tournoi de lutte inter-lycéen dans le New Jersey, l'arbitre s'en est pris aux rastas d'un participant, demandant à ce qu'elles soient coupées quelques minutes avant son match, a annoncé SNJ Today News.

Il avait un choix: soit perdre sa coiffure, soit ne pas être admis.

Et ce, malgré que ses cheveux soient couverts par un casque.

Car d'après le règlement des tournois de lutte et d'athlétisme entre lycées du New Jersey, les lutteurs doivent avoir une coiffure courte ou porter un casque qui recouvre entièrement les cheveux longs.

Selon le média, les entraîneurs ont tenté, sans succès d'ailleurs, de dissuader l'arbitre de couper les dreadlocks du lutteur.

Le sportif a choisi la coupe de cheveux et a remporté une victoire sur le tapis.

Pour l'heure, l'association sportive interscolaire du New Jersey a demandé de suspendre l'arbitre en question, afin d'examiner cette affaire.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала