L’imam de Toulouse mis en examen pour cause de prêche antisémite

S'abonnerTelegram
L'imam de la grande mosquée de Toulouse, Mohamed Tataï, a été mis en examen en raison de ses propos lors d’un prêche qualifié d’antisémite, relate France 3 Occitanie, qui cite le procureur de la République de Toulouse.

Mohamed Tataï, imam de la grande mosquée de Toulouse, a été mis en examen suite à un prêche diffusé sur Internet et jugé antisémite, a confirmé à France 3 Dominique Alzeari, procureur de la République de Toulouse.

La vidéo en question a été filmée le 15 décembre 2017, lors d'un prêche en arabe littéraire de Mohamed Tataï, dans une salle de prières. Elle a depuis été postée sur le site du Memri (Institut de recherche des médias du Moyen-Orient).

La place du Capitole à Toulouse, à la tombée de la nuit avec, au sol, la croix occitane dessinée par Raymond Moretti. - Sputnik Afrique
Une enquête ouverte sur un prêche d'un imam de Toulouse pouvant inciter «à la haine»
Cependant, en septembre 2018, le parquet de Toulouse a décidé d'ouvrir une information judiciaire pour «provocation publique, par la parole, à la haine ou à la violence en raison de l'origine, de l'ethnie, la nation, la race ou la religion».

Selon des experts assermentés, l'imam a cité un «hadith» antisémite, texte faisant référence au génocide des juifs.

Mohamed Tataï s'est notamment excusé devant la communauté juive de Toulouse en expliquant toutefois qu'il s'agissait d'une «traduction quelque peu altérée et prise hors de son contexte».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала