Une espèce rarissime de cétacé repérée par hasard par des scientifiques russes

CC0 / ID 12019 / baleine
baleine - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Un cétacé rare, une baleine franche du Pacifique Nord, a été aperçu par pure chance par un groupe de scientifiques russes qui faisaient une étude au large de la Tchoukotka, dans l’Extrême-Orient russe. Rare non seulement pour cette région, mais aussi pour le reste du monde, cette espèce ne comptant que près de 200 individus.

Au cours d'une étude de la population de baleines dans le détroit de Seniavine, au large du district autonome de Tchoukotka, dans l'Extrême-Orient russe, des collaborateurs de l'université d'État Lomonossov de Moscou et de l'Institut de géographie du Pacifique sont tombés sur une espèce rarissime de ces mammifères, selon le service de presse du parc national de Béringie.

Une baleine à bosse - Sputnik Afrique
Une baleine à bosse se fait passer pour un bassin pour déjeuner tranquillement (vidéo)

«On en compte à peine deux centaines dans tout l'océan et chaque rencontre avec une baleine franche du Pacifique Nord est une pure chance. Nous l'avons observée pendant huit jours, elle est restée avec les baleines à bosse, elle s'est jointe au groupe, se nourrissait avec eux», a expliqué Ivan Fédoutine, membre de l'expédition qui travaillait notamment dans la baie de Penkingngey.

Le groupe de scientifiques effectue ses recherches dans le détroit de Séniavine depuis deux ans dans le cadre du programme scientifique visant à étudier les cétacés du district autonome de Tchoukotka. Selon Ivan Fédoutine, un important et stable rassemblement de baleines à bosse est l'objectif principal des recherches. Cette rencontre avec une baleine franche du Pacifique Nord, qui est aussi parent de la baleine boréale, est apparue comme un bonus.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала