Bases navales russes dans les pays africains: Moscou met les points sur les i

© AP Photo / Jerome DelayUn camp de réfugiés en Centrafrique
Un camp de réfugiés en Centrafrique - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Dans une interview accordée à Sputnik, le directeur du département Afrique du ministère russe des Affaires étrangères a précisé que le déploiement de bases navales russes en Afrique n'était pour le moment pas discuté. Pourtant, la Russie se dit prête à devenir un médiateur dans le conflit secouant la Centrafrique.

La question du déploiement de bases navales russes dans les pays africains n'est pas à l'ordre du jour, a déclaré Andreï Kemarski, directeur du département Afrique du ministère russe des Affaires étrangères dans une interview accordée à Sputnik.

«La création de bases navales n'est pour le moment pas discutée. Le développement de la coopération technico-militaire avec les pays africains a une longue histoire et représente l'un des domaines importants de notre coopération depuis l'époque soviétique», a déclaré Andreï Kemarski.

Des soldlats somaliens à Mogadiscio - Sputnik Afrique
La Russie en passe d’installer une base militaire en Somalie?
Et d'ajouter: «Les armées de nombreux pays africains ont été organisées sur le modèle soviétique et ont été dotées d'armements soviétiques, et ensuite d'armes russes. Bien entendu, elles souhaitent poursuivre cette coopération. Nous y sommes ouverts», a ajouté le diplomate.

El globo y mapa de África - Sputnik Afrique
La Russie en Afrique : le grand retour?
Andreï Kemarski a également précisé que la Russie était prête à répondre positivement à la demande de médiation pour résoudre le conflit centrafricain dès que le processus entrerait dans la phase de négociation et que Moscou recevra un appel approprié des deux parties en conflit.

La situation s'est aggravée en Centrafrique en 2013 après le renversement du Président François Bozizé, au pouvoir depuis 2003. Les groupes chrétiens anti-balaka se sont opposés aux combattants du groupe islamiste Seleka, qui avait renversé le chef de l'État.

D'après les Nations unies, durant le conflit, près d'un million de personnes ont dû quitter leurs foyers, plus d'un millier ont été tuées.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала