Les terroristes menacent de représailles tous ceux qui veulent quitter Idlib

S'abonnerTelegram
Les radicaux menacent de représailles tous les habitants d’Idlib qui comptent quitter la ville et se rendre dans des zones contrôlées par le gouvernement syrien, a confié dans un entretien à Sputnik le gouverneur par intérim de la province d’Idlib.

Selon Mouhammad Fadi Sadoun, gouverneur d'Idlib par intérim, les terroristes empêchent les locaux de se rendre en lieu sûr, en les menaçant physiquement.

«Le couloir humanitaire d'Abou-Douhour est ouvert, mais les terroristes empêchent de partir tous ceux qui veulent se rendre sur les territoires contrôlés par le gouvernement (…). Les terroristes menacent de confisquer leurs biens et de massacrer leurs parents», a souligné le gouverneur.

Alep en octobre 2018 - Sputnik Afrique
Pierre Le Corf depuis Alep: «Les roquettes à l'arme chimique, on les a reçues d'Idlib»
Et de poursuivre: «Un groupe d'habitants a à plusieurs reprises tenté de quitter la ville, mais à chaque fois a été pris pour cible. La plupart ont envie de quitter les territoires contrôlés par les terroristes, mais le risque persiste que les radicaux leur nuisent directement ou se vengent sur leurs proches, en les accusant de collaboration avec l'État», a souligné le gouverneur.»

La démarcation administrative entre les gouvernorats de Hama et d'Idlib fait partie de la zone démilitarisée d'Idlib. Cette zone a été créée conformément à l'accord auquel sont parvenues la Russie et la Turquie en septembre dernier à Sotchi. La «zone démilitarisée» doit servir de tampon entre les territoires d'Idlib, contrôlés par les extrémistes, et ceux tenus par Damas tout autour.

Selon des sources syriennes, les violations par les extrémistes du régime de cessez-le-feu instauré en Syrie sont constantes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала