Affaire Vyshinsky: la justice ukrainienne maintient la détention du journaliste

© Sputnik . Ilya Pitalev / Accéder à la base multimédiaUne action en soutien au journaliste Vychinski se tient à Moscou
Une action en soutien au journaliste Vychinski se tient à Moscou - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
L’appel de la décision du tribunal de maintenir la détention du journaliste russo-ukrainien Kirill Vychinski n’a pas été satisfait, a fait savoir à Sputnik son avocat, Andreï Domansky.

La cour d'appel de la ville de Kherson, en Ukraine, a examiné l'appel de la décision de maintenir la détention du rédacteur en chef du portail RIA Novosti Ukraine, Kirill Vychinski, présentée par la défense, sans la satisfaire.

«La requête n'a pas été satisfaite», a déclaré à Sputnik l'avocat Andreï Domansky. Ainsi, sa détention a été maintenue.

Kirill Vychinski - Sputnik Afrique
Affaire Vychinski: l'OSCE s'adresse à Kiev
Pour rappel, Kirill Vychinski, chef de l'agence de presse RIA Novosti Ukraine, qui a la double nationalité russe et ukrainienne, a été arrêté le 15 mai dernier sous l'inculpation de haute trahison. Il risque une peine de 15 ans de prison. Quelques heures après son arrestation, des agents du Service de sécurité d'Ukraine (SBU) ont fait irruption dans les locaux abritant l'agence RIA Novosti Ukraine à Kiev. La perquisition a duré plus de huit heures. Le 17 mai, le tribunal de la ville ukrainienne de Kherson a prononcé une mise en détention provisoire de deux mois pour M.Vychinski. Ce même tribunal a ordonné en juillet la prolongation de sa détention jusqu'au 8 septembre.

Le journaliste arrêté Vychinski - Sputnik Afrique
Poutine: Vychinski a été arrêté parce qu’il est journaliste
Kiev refuse aux diplomates russes la possibilité de rencontrer le journaliste, arguant de sa double citoyenneté, russe et ukrainienne. Pendant une séance au tribunal, M.Vychinski a demandé l'assistance du Président Poutine, annonçant qu'il renoncerait à sa citoyenneté ukrainienne. Pour M.Poutine, la situation est «sans précédent». Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié l'arrestation du journaliste d'arbitraire et a envoyé deux notes de protestation à Kiev.

Les réseaux sociaux ont condamné la violation des droits des journalistes en Ukraine avec le hashtag #TruthNotTreason.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала