Gilets jaunes: les véritables attentes des Français, selon des sondages

© SputnikGilets jaunes le 1 décembre 2018 à Paris
Gilets jaunes le 1 décembre 2018 à Paris - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
71% des Français soutiennent les Gilets jaunes dont l'arrêt du mouvement serait justifié par un report de l'augmentation des prix du carburant pour 70% des Français, annonce un récent sondage pour La Tribune, énumérant les principales priorités des citoyens. Deux sondages de Sputnik France et d'Europe 1 viennent compléter ces résultats.

French Prime Minister Edouard Philippe - Sputnik Afrique
Paris renoncera à la hausse des taxes carburant s'il ne trouve pas les «bonnes solutions»
En pleine crise des Gilets jaunes, sept Français sur 10 estiment que la hausse des prix du carburant à partir du 1er janvier pourrait justifier l'arrêt de ce mouvement, indique un sondage BVA Opinion pour La Tribune. Selon les chiffres colletés avant l'annonce du moratoire mardi 4 décembre, figurent parmi les priorités de la majorité du peuple: une revalorisation des petites retraites (82%), une valorisation du SMIC (77%) et le rétablissement de l'impôt sur la fortune (71%), soit les revendications du mouvement.

Dans le sondage, ces trois priorités sont suivies du report de la hausse des prix des carburants (70%) et de la revalorisation des aides au logement (59%).

L'espoir d'un gel des prix du carburant justifierait l'arrêt des manifestations. Tel est le ressenti chez les retraités (82%), les classes aisées (79%) et moyennes supérieures (77%), ainsi que les personnes proches des Républicains (82%), du Parti socialiste (81%) et de La République en marche (80%), affirme le sondage. Les partisans du Rassemblement national et de La France insoumise, tout comme les personnes appartenant aux classes moyennes (62%, 63% et 65% respectivement) justifieraient aussi l'arrêt des manifestations par le gel des prix du carburant.

Les «gilets jaunes» entament l’acte 2 de la mobilisation à Paris, 24 novembre 2018 - Sputnik Afrique
Entre le Maïdan ukrainien et les Gilets jaunes, le Net fustige BHL et l’Occident
Au total, le sondage, réalisé auprès de 1.177 Français interrogés sur le Net, signale que le mouvement des Gilets jaunes est soutenu par 71% des Français, un résultat en hausse de six points par rapport au sondage effectué début novembre. La ligne économique est désapprouvée par la majorité des citoyens («mauvaise» pour 75%, +8 pts), tandis que 81% ne sont guère optimistes quant à l'évolution de leur pouvoir d'achat d'ici 2022 (+7 pts).

Dans le même temps, le gouvernement n'est toujours pas parvenu à comprendre la grogne des Gilets jaunes, selon un sondage d'Europe 1 (13.600 votants au moment de la publication de l'article).

Si le chef du gouvernement, Édouard Philippe, a annoncé mardi qu'«il faudrait être sourd ou aveugle pour ne pas entendre» la rage des manifestants, certains estiment que «le gouvernement a très bien compris», mais qu'Emmanuel Macron n'en a rien à faire.

Selon un sondage Sputnik lancé après l'annonce d'Édouard Philippe du report de l'augmentation des prix, la majorité écrasante (91% sur 1.070 répondants) soutiendraient l'acte IV du mouvement prévu pour samedi prochain.

French President Emmanuel Macron listens as President Donald Trump speaks during a news conference in the East Room of the White House, Tuesday, April 24, 2018, in Washington. (AP Photo/Evan Vucci) - Sputnik Afrique
Gilets jaunes: ce tweet moqueur de Trump pour tacler Macron sur l’accord de Paris
En France, après une première manifestation qui s'est déroulée le 17 novembre, des membres du mouvement des Gilets jaunes ont organisé le troisième acte de leur mobilisation le samedi 1er décembre. Dénonçant à l'origine la hausse des carburants, ils expriment désormais une colère sociale bien plus profonde. Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé mardi 4 décembre la suspension pour six mois de trois mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur au 1er janvier. Il s'agit de la hausse de la taxe carbone sur l'essence, le fioul et le diesel, de la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l'essence et enfin du prix du gazole pour les professionnels.

Le dernier rassemblement a été marqué par d'importantes violences et dégradations urbaines dans la capitale française. Elles ont fait 133 blessés, dont 23 membres des forces de l'ordre, et ont conduit au placement en garde à vue de 378 personnes sur les 412 interpellées, selon un bilan communiqué par la préfecture de police dimanche.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала