Kiev a tenté d’engager Berlin dans une guerre, selon l’ex-chef de la diplomatie allemande

© Sputnik . Ekaterina Tchesnokova / Accéder à la base multimédiaBerlin
Berlin - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Dans une interview accordée à la chaîne n-tv, l’ex-ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel a souligné dans le contexte des tensions actuelles dans la mer d’Azov que l’Ukraine avait tenté d’engager l’Allemagne dans une guerre dans la région, ce que Berlin ne devrait en aucun cas se permettre.

Sigmar Gabriel, l'ancien ministre allemand des Affaires étrangères, a commenté la situation actuelle en mer d'Azov dans une interview à la chaîne n-tv.

«Je trouve que nous ne devons en aucun cas nous laisser entraîner par l'Ukraine dans une guerre, ce que l'Ukraine a tenté de faire», a-t-il indiqué.

Ukraine - Sputnik Afrique
L’Ukraine met son armée en état d’alerte après l’incident près de la Crimée
Toujours est-il que M.Gabriel a tenu à souligner que «tout ce que le gouvernement russe y (dans la mer d'Azov, ndlr) avait fait n'était pas conforme au droit international». «À cet égard, je trouve juste que la chancelière allemande s'efforce d'encourager les parties concernées à normaliser leurs relations bilatérales.»

Trois navires de la Marine ukrainienne ont violé dans la matinée du 25 novembre la frontière russe de la côte de la mer Noire, près du détroit de Kertch. Selon le département du FSB pour la Crimée, ils effectuaient des manœuvres dangereuses et refusaient d'obtempérer aux ordres des garde-côtes.

Des soldats ukrainiens lors d'un exercice - Sputnik Afrique
Les États-Unis ont dépêché un conseiller militaire en Ukraine, selon Kiev
Vers 19h00 heure de Moscou (17h00 heure de Paris), les vaisseaux ont entrepris une nouvelle tentative pour effectuer des actions illégales dans les eaux territoriales russes. Les garde-côtes russes ont alors eu recours aux armes pour les arrêter. Trois militaires ukrainiens ont été blessés, puis ont reçu des soins médicaux, leurs jours ne sont pas en danger.

La Russie a qualifié l'incident de «provocation» et a ouvert une enquête pour violation de sa frontière. Moscou a demandé aux pays occidentaux soutenant Kiev d'influer sur les autorités ukrainiennes. Celles-ci ont décidé lundi d'introduire la loi martiale dans certaines régions de l'Ukraine, le long de la frontière avec la Russie ainsi que le long des côtes des mers Noire et d'Azov pour une durée de 30 jours.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала