La Russie déploie un radar qui repérera des missiles hypersoniques au-dessus de l’Europe

© Sputnik . Mikhail Fomichev  / Accéder à la base multimédiaУчения войск ПВО на полигоне Ашулук
Учения войск ПВО на полигоне Ашулук - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Capable de repérer tous les objets volants, des drones aux missiles hypersoniques, à une distance de plus de 2.000 km, un nouveau radar trans-horizon de type Container a été déployé en mode test en République de Mordovie avant d'entrer en service opérationnel en 2019, a indiqué à Sputnik un représentant de la Défense russe.

Après la fin de ses essais d'homologation, un radar trans-horizon de type Container, déployé près de la ville de Kovylkino, en République de Mordovie, doit être mis en service opérationnel «pas plus tard qu'au milieu de l'année 2019», a déclaré à Sputnik le lieutenant général Andreï Demine, commandant de la 1er armée de la défense antiaérienne russe.

Des systèmes de missiles S-300 - Sputnik Afrique
Des systèmes de missiles sol-air S-300 mis en position de combat (vidéo)

«Les capacités de ce radar permettent d'observer des cibles aéroportées bien au-delà des frontières de la Fédération de Russie, à une distance de plus de 2 000 km. Ce système permettra aux forces armées de la Fédération de Russie et aux autorités russes, qui recevront des informations sur ces cibles, de mettre en évidence un décollage ou une tentative de décollage en masse de missiles de croisière et leur progression vers les frontières de la Fédération de Russie, ainsi qu'un décollage en masse d'avions et, à l'avenir, le lancement de missiles de croisière hypersoniques développés par l'ennemi, en direction de la Fédération de Russie», a-t-il déclaré.

M. Demine a souligné qu'il s'agissait du premier radar de ce type qui serait mis au service de l'armée. Il a également ajouté que la Défense russe envisageait de fabriquer d'autres radars similaires.

Les premiers essais d'un radar Container avaient été annoncés pour la première fois le 3 décembre 2013. Pourtant six jours plus tard, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou avait ordonné de mettre au point le radar. Il est à noter qu'à l'époque la Défense russe n'annonçait pas que le radar serait capable de repérer des missiles hypersoniques.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала