Une ministre ukrainienne accuse Amazon de soutenir le Donbass

© AFP 2022 Lionel BONAVENTURE "Amazon" logo
Amazon logo - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La plateforme de vente en ligne Amazon s’est attirée les foudres de Mme Ouliana Souproun, ministre ukrainienne par intérim de la Santé, qui s’en est prise à la vente de produits portant les symboles de la République populaire autoproclamée de Donetsk, et a proposé d’organiser un flash mob dirigé contre l’entreprise.

La ministre ukrainienne par intérim de la Santé, Ouliana Souproun, a appelé à organiser un flash mob sur les réseaux sociaux contre la plateforme mondiale de commerce en ligne, Amazon, et à envoyer des courriels à son directeur général Jeff Bezos pour protester contre les ventes en ligne de produits portant les symboles de la République populaire autoproclamée de Donetsk.

«Aujourd'hui, nous lançons un flashmob sur les réseaux sociaux et envoyons des courriels au chef de la direction d'Amazon, Jeff Bezos (jeff@amazon.com), pour lui demander de retirer les produits du site d'Amazon», a-t-elle écrit sur sa page Facebook, ajoutant que les consommateurs ne devraient pas payer pour cette guerre hybride menée contre le monde civilisé.

Le ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik Afrique
La Russie propose une mission de l’Onu dans le Donbass, la réaction US la laisse perplexe
La situation dans le Donbass s'est détériorée durant l'année 2014 suite au refus d'une partie de la population du sud et de l'est de l'Ukraine de reconnaître les autorités issues du coup d'État de Maïdan à Kiev. Depuis, le conflit s'est transformé en guerre civile, avec la formation des deux républiques autoproclamées, Donetsk et Lougansk. Les Occidentaux accusent, sans présenter de preuve, la Russie de soutenir ces séparatistes, ce que Moscou a toujours démenti. Le dernier bilan connu de ce conflit date de 2016 et fait état de plus de 10.000 morts.

Les accords de Minsk pour la paix en Ukraine, signés par l'Ukraine, la France, l'Allemagne et la Russie, sont au point mort du fait que Kiev refuse de réviser le statut des républiques autoproclamées afin de trouver une solution politique au conflit.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала