Macron se prononce sur les résultats du référendum d'indépendance en Nouvelle-Calédonie

© AP Photo / Theo RoubyFrench President Emmanuel Macron is surrounded by independence Kanak flags on Ouvea Island, off New Caledonia, Saturday, May 5, 2018 before ceremonies marking the 30th , anniversary of when Kanak tribesmen took French police hostage on Ouvea island.
French President Emmanuel Macron is surrounded by independence Kanak flags on Ouvea Island, off New Caledonia, Saturday, May 5, 2018 before ceremonies marking the 30th , anniversary of when Kanak tribesmen took French police hostage on Ouvea island. - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le Président de la République s’est félicité des résultats du référendum sur l’indépendance en Nouvelle-Calédonie où les électeurs se sont majoritairement prononcés pour qu’elle reste française et a assuré que le gouvernement allait proposer aux forces politiques néo-calédoniennes de se réunir dans un futur proche.

Alors que les résultats presque définitifs, après le dépouillement de 90% des suffrages, indiquent que près de 56,8% des Néo-Calédoniens ont voté pour rester en France, le Président Macron a affirmé éprouver une grande «fierté» face au choix de la majorité des Néo-Calédoniens.

«Les électeurs se sont exprimés aujourd'hui majoritairement pour que la Nouvelle-Calédonie reste française. Je dois d'abord dire l'immense fierté que nous ayons traversé ensemble cette étape historique», a déclaré Emmanuel Macron, intervenant à la télévision à l'issue du référendum.

A man, right, drapes the flag of New Caledonia on his shoulders as the French flag flies in the background as he and a woman line up to cast their votes at a polling station in Noumea, New Caledonia, as part of an independence referendum, Sunday, Nov. 4, 2018. - Sputnik Afrique
56,4% des Néo-Calédoniens votent pour rester en France
Selon lui, le référendum a été marqué par une «participation exceptionnelle», quelque 80% des votants, selon les dernières estimations.

Les résultats du vote, «c'est pour nous une marque de confiance dans la République française, dans son avenir et dans ses valeurs», a-t-il mis en valeur.
En outre, le chef de l'État a estimé qu'il n'y avait «pas d'autre chemin que celui du dialogue».

«Le gouvernement proposera aux forces politiques de Nouvelle-Calédonie de se réunir dans les prochaines semaines», a ajouté M.Macron.

Environ 175.000 électeurs néo-calédoniens ont eu à répondre oui ou non à la question suivante, dont l'intitulé a fait l'objet d'intenses discussions ces derniers mois: «Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante?». Selon les résultats définitifs du vote parus par la suite, 56,4% des Néo-Calédoniens se sont prononcés contre l'indépendance.

Située à 16.000 km de la métropole, l'île dispose actuellement d'une large autonomie et reçoit chaque année quelque 1,3 milliard d'euros de financements de Paris.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала