Un cosmonaute russe se confie sur ce qu’il a éprouvé lors de la défaillance du Soyouz

© Sputnik . Alexei Filippov / Accéder à la base multimédiaUn lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau Soyouz MS-10 décolle depuis le cosmodrome de Baïkonour
Un lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau Soyouz MS-10 décolle depuis le cosmodrome de Baïkonour - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Sept jours après l’accident impliquant un lanceur Soyouz-FG, le cosmonaute russe Alexeï Ovtchinine a partagé avec RT ses émotions concernant cet épisode et a révélé ce que les membres de l’équipage ressentaient au moment de la panne.

Le cosmonaute russe Alexeï Ovtchinine, membre de la Station spatiale internationale, a révélé dans une interview accordée à RT quelles émotions les astronautes du Soyouz MS-10 ont éprouvé pendant l'accident du lanceur Soyouz-FG.

«Avec quoi peut-on comparer? C'est comme si on vous mettait un bloc de béton sur la poitrine. La surcharge de sept unités signifie que le poids de ce bloc est égal à sept fois votre poids», a déclaré le cosmonaute.

L'astronaute a précisé que pendant les entraînements, il était parfois forcé d'éprouver des charges plus lourdes.

«En principe, les équipages savent ce que c'est, comment il faut respirer, par exemple (…), quoi faire», a-t-il ajouté.

Soyuz MS-10 - Sputnik Afrique
De quoi les astronautes ont-ils le plus peur? L’ISS lève le voile
Le 11 octobre un accident impliquant un lanceur Soyouz-FG est survenu pour la première fois en 35 ans. Le lanceur Soyouz-FG avec le vaisseau habité Soyouz MS-10 qui a décollé du cosmodrome de Baïkonour avec le Russe Alexeï Ovtchinine et l'Américain Nick Hague à son bord, a connu une panne deux minutes après son départ. Le système d'évacuation de l'équipage s'est correctement déclenché et la capsule du Soyouz MS-10 s'est posée non loin de la ville kazakhe de Jezkazgan.

La commission d'enquête a débuté ses investigations à Baïkonour.

À bord de l'ISS se trouvent actuellement trois astronautes, l'Allemand Alexander Gerst, l'Américaine Serena Aunon-Chancellor et le Russe Sergueï Prokopiev. Le prochain vol, synonyme de retour sur Terre pour Alexander Gerst, géophysicien et volcanologue, est prévu pour le 13 décembre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала