Des scientifiques russes et américains remettent sur pieds un homme paralysé

S'abonnerTelegram
Un homme paralysé, cloué au lit après avoir fait une chute de motoneige, a retrouvé sa capacité de marcher grâce à une nouvelle approche dans le traitement, élaborée par des spécialistes russes et américains.

Les traumatismes de la colonne vertébrale provoquent souvent une paralysie totale ou partielle en fonction de l'endroit affecté. Aujourd'hui, des scientifiques sont en train d'élaborer des stratégies de traitement pour pouvoir rendre aux personnes concernées leurs capacités de bouger, relate la revue Nature Medicine.

Sommeil - Sputnik Afrique
Les médecins désignent la position de sommeil la plus nuisible pour la santé
Des spécialistes russes, ainsi que leurs collègues américains, ont ainsi élaboré il y a quelques années une méthode qui consiste à redonner une liberté de mouvement aux rongeurs paralysés. La particularité de cette nouvelle approche fait que les médecins n'ont pas besoin d'avoir recours à une intervention chirurgicale ou bien à des injections de cellules souches.

Au cours de leur étude, les scientifiques se sont aperçus que même si la colonne vertébrale est fortement affectée, une partie de la fibre nerveuse reste, malgré tout, intacte. Ces chaînes de neurones ne sont pas impliquées dans le fonctionnement de l'appareil locomoteur mais elles sont bien capables d'accomplir cette mission.

Lion Rock - Sputnik Afrique
Paralysé, cet athlète chinois escalade une montagne en fauteuil roulant
La simulation électrique de ces neurones ainsi que l'entraînement dans un exosquelette spécial ont permis aux rats de retrouver leur capacité de mouvement.
Ces bons résultats obtenus ont permis aux spécialistes de réaliser une expérience avec la participation d'un bénévole, âgé de 29 ans qui était resté paralysé suite à un accident de motoneige en 2013. Une fracture de sa colonne vertébrale a fait que le jeune homme était incapable de marcher mais, dans le même temps, avait gardé le contrôle de ses bras.

Il y a deux ans, des spécialistes lui ont implanté des électrodes dans une partie affectée de la moelle épinière. Puis, des scientifiques ont fait faire au jeune homme les mêmes exercices qu'aux rongeurs, en apprenant à son cerveau à contrôler les mouvements de ses jambes.

sport - Sputnik Afrique
Comment vivre plus longtemps? Des scientifiques conseillent de pratiquer cette activité
Deux semaines après le début de l'entraînement, le bénévole était capable de rester debout et de bouger ses jambes tout en étant placé à l'intérieur de l'exosquelette. Par la suite, il a eu encore 44 semaines d'entrainement. Cette méthode a porté ses fruits.
Aujourd'hui, le jeune patient peut rester debout seul, marcher sur un tapis de course, en s'appuyant sur les barres, et se déplacer à quelques centaines de mètres sans avoir besoin d'aide mais en se servant toutefois d'un trotteur.

«Le simulateur électrique que nous avons utilisé était initialement destiné pour autre chose, notamment, pour étouffer des douleurs chroniques. Après avoir installé cet implant, le patient a appris à gérer ses muscles, à rester debout et à marcher», a résumé Kendall Lee, le spécialiste de la Mayo Clinic, aux États-Unis.

Les scientifiques espèrent que les nouveaux programmes de réhabilitation et de rééducation aideront dans l'avenir le patient à retrouver sa capacité de marcher sur de longues distances.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала