Un «juif de France» a cambriolé des synagogues russes

© AFP 2022 JACK GUEZJews gather on the roof of Tel Aviv’s Azrieli Towers during a prayer to bless the sun early on April 8, 2009.
Jews gather on the roof of Tel Aviv’s Azrieli Towers during a prayer to bless the sun early on April 8, 2009. - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Se faisant passer pour un «juif de France», ce malfaiteur s’est rendu dans des synagogues du sud de la Russie sous prétexte d’y prier mais… les a ensuite «vidées» de leurs objets de valeur. L’origine du voleur reste toujours à déterminer.

Le grand rabbin de la région de Voronej, Advigor Nosikov, et son homologue de la région de Kalouga, Mikhoel Oiysche, dans le centre de la Russie, ont aidé la police à épingler un voleur qui a cambriolé des synagogues prétendant être un «juif de France», a écrit M.Nosikov sur sa page Facebook.

«Récemment, j'ai reçu un appel de mon ami, le grand rabbin de Kalouga et de la région de Kalouga, Mikhoel Oiysche. Il m'a raconté que, lors d'une prière, un visiteur de la synagogue lui avait volé une téfiline (un objet de culte, assez cher, valant de 500 à quelques milliers de dollars). Le rabbin m'a mis en garde que le voleur comptait se déplacer dans le sud de la Russie: à Voronej, Rostov, etc. On m'a demandé d'être vigilant», lit-on sur Facebook.

Le 18 juillet, une amie du rabbin l'a appelé pour lui dire qu'elle avait rencontré un «juif français» dans le parc qui voulait beaucoup visiter la synagogue locale.

«J'ai compris que ce cambrioleur était arrivé chez nous et qu'il entendait "rendre heureuse" notre communauté juive», a écrit M.Nosikov sur Facebook.

Advigor Nosikov et Mikhoel Oiysche ont contacté la police des régions de Voronej et de Kalouga qui a réussi à arrêter le suspect. Selon les médias, la téfiline n'a pas été retrouvée à ce stade.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала