En Chine, les drones-espions ne se distinguent pas des pigeons

© Sputnik . Alexandre Kryazhev / Accéder à la base multimédiaDrone et oiseau
Drone et oiseau - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les Chinois ont conçu des drones-espions qu'on peut confondre avec des pigeons. Ils sont équipés de caméras, de capteurs GPS et de systèmes de communication par satellite. De tels dispositifs sont considérés comme prometteurs et ils ont été lancés aux frontières avec la Mongolie, la Russie et le Kazakhstan.

Drone - Sputnik Afrique
Pigeon voyageur aux ailes de plastique: quels métiers exercent déjà les drones?
Les autorités chinoises ont lancé des drones spéciaux similaires à des pigeons dans cinq provinces. Ils peuvent voler en troupeaux. Selon certaines informations, ils ont été lancés à la frontière avec la Mongolie, le Kazakhstan et la Russie, ainsi que dans la région autonome chinoise du Xinjiang, où vit la minorité ouïghoure, rapporte South China Morning Post.

Des drones en forme de pigeons ont été créés par des employés de l'Université politique du Nord-Ouest à Xi'an. Ces oiseaux de fer diffèrent des drones ordinaires par leur capacité de se fondre parmi les pigeons communs, faisant des plongées acérées dans l'air et claquant des ailes.

En outre, les nouveaux drones sont beaucoup plus silencieux et manœuvrables que les drones utilisés par les autorités de différents pays. Les «pigeons» seront équipés de caméras, de capteurs GPS et de systèmes de communication par satellite.

Les développeurs disent qu'ils considèrent de tels dispositifs comme prometteurs pour l'aviation civile, mais les journalistes craignent que les autorités de la RPC utilisent ces drones innovants pour surveiller les citoyens.

Selon les médias, les pigeons de fer ont déjà effectués environ deux mille vols d'essai.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала