L’intelligence artificielle pourrait-elle effectivement incarner les idées de Karl Marx?

© AFP 2022 Harald Tittel / dpaStatue de Karl Marx
Statue de Karl Marx - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
L’intelligence artificielle prouvera que Karl Marx avait raison, affirme Feng Xiang, professeur à l’Université Tsinghua, estimant que l’intelligence artificielle ne peut être efficace que dans l’économie planifiée. Or, Liu Xingliang, spécialiste chinois des technologies internet, a exposé à Sputnik un autre point de vue.

L'intelligence artificielle est le défi majeur des systèmes socio-économiques actuels qui ne peut pas être efficace dans le contexte du libre marché, a notamment déclaré lors d'un colloque spécialisé à Pékin Feng Xiang, prévenant que l'intelligence artificielle et les big data ne devaient en aucun cas se retrouver entre les mains des seules structures privées.

intelligence artificielle - Sputnik Afrique
La Chine réussira-t-elle à créer l’intelligence artificielle «la plus intelligente»?

«Si l'intelligence artificielle tombe sous le contrôle du marché, on verra apparaître de nouveaux oligarques qui privatiseront toutes les richesses créées par les robots, alors que les gens évincés de la production par la robotisation deviendront inévitablement des outsiders», a mis en garde M.Feng.

Intelligence artificielle - Sputnik Afrique
Intelligence artificielle: l’avenir de l’humanité ou une menace difficile à prévenir?

D'autre part, relève l'universitaire, dans le contexte de l'économie planifié ou de l'économie de marché socialiste chinoise, on pourrait répartir équitablement non seulement les ressources et les moyens de production, mais aussi la valeur ajoutée.

«Les idées marxistes peuvent recevoir une nouvelle vie au XXIe siècle numérique et constituer une solution à bien des problèmes, venus entre autres avec l'apparition de l'intelligence artificielle», s'est dit persuadé Feng Xiang.

Artificial intelligence - Sputnik Afrique
Pas à pas, la Chine expulse les USA de l’arène de l’intelligence artificielle

Quoi qu'il en soit, certains spécialistes, dont Liu Xingliang, supposent que le contrôle excessif de l'État sur l'intelligence artificielle serait néfaste, indiquant que même en Chine, l'essentiel de la recherche en la matière est menée par des sociétés privées, notamment par Alibaba, Baidu, Tencent et iFlyTek.

«Je ne pense pas qu'on puisse confier la gestion de toute l'économie nationale à l'intelligence artificielle qui n'est au fond qu'un instrument auxiliaire. […] Somme toute, seules quelques éléments de la théorie classique de Marx pourraient être appliqués dans la vie, car tant l'économie chinoise, que le système politique de la Chine ont déjà depuis longtemps leurs spécificités», a déclaré à Sputnik M.Liu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала