En Europe, des réfugiés vendraient leurs nouveaux papiers d’identité sur internet

© AFP 2023 John MACDOUGALLUn passeport allemand (archives photo)
Un passeport allemand (archives photo) - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
On trouve de plus en plus souvent des passeports et autres papiers d’identité européens sur internet. D’après un rapport secret de la police allemande cité par des médias, ces documents auraient été mis en ligne par des immigrés ayant le statut de réfugiés.

Des migrants ayant obtenu le statut de réfugiés en Europe vendraient en ligne leur nouveaux papiers d’identité légalement acquis, ont annoncé les journaux allemand Der Spiegel et Frankfurter Allgemeine Zeitung se référant à un «rapport secret» de la police fédérale.

D’après ce rapport, les autorités de l’Allemagne et d’autres pays européens ont récemment remarqué qu’il était devenu assez facile d’acheter des documents de voyage, des passeports et autres documents d'identité des migrants et des polices d'assurance AOC sur Facebook et sur d’autres sites. 

Recep Tayyip Erdogan - Sputnik Afrique
La Turquie demandera à l'UE l'argent promis pour les réfugiés syriens
Selon le ministère allemand de l’Intérieur, il arrive de plus en plus souvent que des personnes entrant dans le pays présentent de papiers d’identité délivrés à d’autres. Le ministère a enregistré 460 cas de ce type en 2016 et 554 en 2017. Cent cartes d’identité ainsi présentées ont été délivrées en Allemagne, 99 en Italie et 52 en France.

La Grèce serait la plaque tournante de ce trafic de passeports, cartes d’identité, police d’assurance et carte bancaires, estime la police. Ce pays est le point d’entrée des migrants en Europe, mais aussi de sortie de l’Europe.

Les réfugiés syriens, qui n’ont pas de chances réelles de rester en Allemagne ou dans un autre pays de l’UE, passent pas la Grèce pour aller en Turquie, le pays de transit numéro un sur la route du retour en Syrie.

Réfugiés afghans - Sputnik Afrique
Les réfugiés afghans «déçus» par la vie en Europe
Mais Ankara se montre réticent à l’idée d’accueillir les Syriens ayant obtenu le statut de réfugiés en Allemagne. Les contrebandiers conseillent donc à ces derniers de vendre leurs papiers pour faire d’une pierre deux coups. Ils peuvent, d’une part, cacher leur véritable identité et, d’autre part, gagner de l’argent. D’après les autorités turques, les citoyens syriens déclarant la perte de leurs papiers et réclament leur renouvellement, sont de plus en plus nombreux en Europe depuis 2006.

Les documents achetés en ligne peuvent permettre à des terroristes présumés d’entrer sur le territoire européen et de tels cas ont déjà été enregistrés.

La police fédérale et le ministère de l’Intérieur n’ont pas répondu à la demande de commentaire de Sputnik.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала