Frappes en Syrie: Sputnik publie les images prises sur les lieux

© Sputnik . Yazan KalashLe centre de recherche scientifique à Barzeh
Le centre de recherche scientifique à Barzeh - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Sputnik a pris sur place les images d’une des cibles de l’attaque perpétrée dans la nuit de vendredi à samedi par les forces de la coalition internationale en Syrie.

Le centre de recherche scientifique à Barzeh, une des cibles des frappes en Syrie, a été filmé par Sputnik après l'attaque.

Sur les photos ci-dessous on voit également les ruines du centre de recherche scientifique.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites de l'infrastructure militaire de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré plus de 100 missiles (l'année passée, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles) dont la plupart ont été abattus à l'approche de leurs objectifs.

© Sputnik . Hassan HashemLe centre de recherche scientifique à Barzeh
Le centre de recherche scientifique à Barzeh - Sputnik Afrique
1/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
© Sputnik . Hassan HashemLe centre de recherche scientifique à Barzeh
Le centre de recherche scientifique à Barzeh - Sputnik Afrique
2/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
© Sputnik . Hassan HashemLe centre de recherche scientifique à Barzeh
Le centre de recherche scientifique à Barzeh - Sputnik Afrique
3/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
© Sputnik . Hassan HashemLe centre de recherche scientifique à Barzeh
Le centre de recherche scientifique à Barzeh - Sputnik Afrique
4/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
© Sputnik . Hassan HashemLe centre de recherche scientifique à Barzeh
Le centre de recherche scientifique à Barzeh - Sputnik Afrique
5/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
© Sputnik . Hassan HashemLe centre de recherche scientifique à Barzeh
Le centre de recherche scientifique à Barzeh - Sputnik Afrique
6/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
© Sputnik . Yazan KalashLe centre de recherche scientifique à Barzeh
Le centre de recherche scientifique à Barzeh - Sputnik Afrique
7/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
© Sputnik . Yazan KalashLe centre de recherche scientifique à Barzeh
Le centre de recherche scientifique à Barzeh - Sputnik Afrique
8/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
© Sputnik . Yazan KalashLe centre de recherche militaire à Barzeh
Le centre de recherche militaire à Barzeh - Sputnik Afrique
9/12
Le centre de recherche militaire à Barzeh
© Sputnik . Yazan KalashLe centre de recherche scientifique à Barzeh
Le centre de recherche scientifique à Barzeh - Sputnik Afrique
10/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
© Sputnik . Yazan KalashLe centre de recherche scientifique à Barzeh
Le centre de recherche scientifique à Barzeh - Sputnik Afrique
11/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
© Sputnik . Yazan KalashLe centre de recherche scientifique à Barzeh
Le centre de recherche scientifique à Barzeh - Sputnik Afrique
12/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
1/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
2/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
3/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
4/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
5/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
6/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
7/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
8/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
9/12
Le centre de recherche militaire à Barzeh
10/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
11/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh
12/12
Le centre de recherche scientifique à Barzeh

Moscou a violement fustigé les frappes, affirmant que par leurs actions, les États-Unis laissaient faire les terroristes en Syrie. La Russie a également annoncé samedi convoquer une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала