Damas ne laissera pas se répéter en Syrie les scénarios irakien et libyen

© AFP 2023 Kirill KUDRYAVTSEVBachar al-Jaafari
Bachar al-Jaafari - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
«Nous ne permettrons à personne – que ce soit un membre permanent ou non permanent du Conseil de sécurité de l’Onu – de faire avec nous ce qui a été fait avec l’Irak et la Libye», a déclaré à l’Onu le représentant de la Syrie.

La Syrie ne permettra pas la reproduction dans le pays les scénarios irakien et libyen de ruine et de changement de pouvoir, a déclaré mardi le représentant syrien à l'Onu Bachar al-Jaafari.

Le siège de l'OIAC à La Haye - Sputnik Afrique
Le second projet de résolution russe sur la mission de l'OIAC en Syrie rejeté
«Je voudrais dire aux pays occidentaux: vos menaces d'agression, vos manœuvres, votre mensonge et votre terrorisme ne nous pousseront jamais, en tant qu'un des États fondateurs de cette organisation, à quitter la voie de nos droits et de respect de nos engagements conformément à notre constitution nationale. […] Nous ne permettrons à personne — que ce soit un membre permanent ou non permanent du Conseil de sécurité de l'Onu — de faire avec nous ce qui a été avec l'Irak et la Libye», a indiqué le diplomate lors d'une séance du Conseil de sécurité de l'Onu.

The United Nations Security Council votes on a new sanctions resolution that would increase economic pressure on North Korea to return to negotiations on its missile program, Saturday, Aug. 5, 2017 at U.N. headquarters - Sputnik Afrique
La Russie oppose son veto à un projet de résolution US à l'Onu
Au début de son discours, les représentants de la France, des États-Unis et du Royaume-Uni avaient, comme de coutume, quitté la salle.

«Nous pouvons voir leurs navires dans la partie est de la mer Méditerranée. Ils ont attendu le veto pour commencer leur agression», a ajouté Bachar al-Jaafari à l'issue du vote.

Le Conseil de sécurité de l'Onu a examiné mardi deux projets de résolution, un russe et un américain, sur l'instauration d'un nouveau mécanisme d'enquête concernant le recours aux armes chimiques en Syrie. Le projet proposé par les États-Unis a été bloqué par la Russie tandis que le projet russe n'a pas obtenu de voix nécessaires.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала