Isolé par ses voisins, le Qatar appelle Washington à la rescousse

© Sputnik . Vitaly Belousov / Accéder à la base multimédiaDoha
Doha - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
En pleine crise qui perdure entre l'émirat et l'Arabie saoudite, grand allié de Washington au Moyen-Orient, le Qatar cherche lui-aussi un soutien militaire outre-mer. Washington semble être très à l’écoute.

Le Qatar a proposé aux États-Unis de muscler leur présence militaire sur le territoire de l'émirat, indique un communiqué diffusé à l'issue du premier «dialogue stratégique» entre les deux pays, à Washington.

«Les États-Unis saluent la proposition qatarie concernant l'élargissement des sites stratégiques sur les bases militaires américaines dans ce pays», précise le communiqué rendu public par le service de presse du département d'État américain.

Lors des négociations, Washington et Doha ont également évoqué un paquet de contrats militaires déjà existant dont le montant s'élève à 24,7 milliards de dollars. Les deux pays ont en plus signé mardi des accords pour annualiser ce «dialogue stratégique» (le prochain aura lieu en 2019 à Doha), renforcer la coopération militaire sécuritaire et combattre le trafic d'êtres humains.

Doha, la capitale du Catar - Sputnik Afrique
La Cour internationale, pourra-t-elle lever le blocus du Qatar?
Début juin, l'Arabie saoudite et ses alliés arabes ont rompu leurs relations avec le Qatar voisin et imposé un blocus économique strict à ce petit émirat, accusé de soutenir le «terrorisme» et de se rapprocher de Téhéran.

Les premières réactions de Donald Trump, appelant Doha à cesser «immédiatement» de financer «le terrorisme», avaient conforté cette stratégie d'isolement, malgré les efforts de Rex Tillerson pour apaiser les tensions.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала