Hillary Clinton aurait fermé les yeux sur un harcèlement sexuel

S'abonnerTelegram
L'ancienne secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, aurait gardé un conseiller de haut niveau lors de sa campagne pour la primaire démocrate de 2008, même après avoir appris qu'il était accusé d’harcèlement sexuel.

Moscou - Sputnik Afrique
Les USA ont déclaré à la Russie «une guerre commerciale», selon un sénateur russe
Lors des primaires présidentielles du Parti démocrate de 2008, un conseiller de la sénatrice Hillary Clinton aurait été accusé d'harcèlement sexuel à plusieurs reprises à l'égard d'une jeune employée, informe le New York Times. Quatre sources citées par le journal affirment qu'il s'agit de Burns Strider, qui occupait le poste de conseiller religieux de la candidate.

Le directeur de campagne de Clinton, Patti Solis Doyle, a alors suggéré à la candidate de congédier Strider, mais cette dernière a insisté pour qu'il soit suivi et qu'il perde plusieurs semaines de salaire. Selon le New York Times, la jeune femme a été réaffectée et contrainte de signer un accord de non-divulgation, est-il précisé.

Le bouclier antimissile des États-Unis - Sputnik Afrique
Les USA seraient incapables de parer une attaque nucléaire de la Russie ou de la Chine
La victime, âgée de 30 ans, a accusé Strider de se frotter les épaules contre elle d'une manière inappropriée, de l'embrasser sur le front et de lui envoyer des courriels suggestifs.

«Pour assurer un environnement de travail sûr, la campagne avait un processus pour traiter les plaintes de mauvaise conduite ou de harcèlement», a déclaré Utrecht, Kleinfeld, Fiori, Partners, cité par le Daily Caller, «Lorsque des questions ont été soulevées, elles ont été examinées conformément à ces politiques, et des mesures appropriées ont été prises. Cette plainte ne faisait pas exception».

Strider faisait partie du Correct the Record, un groupe indépendant qui a soutenu la campagne de 2016 de Mme Clinton. Il a été renvoyé de ce groupe après plusieurs mois, pour harcèlement sexuel d'une jeune collaboratrice féminine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала