À Davos, la Russie évalue ses perspectives de croissance

S'abonnerTelegram
Prenant la parole à l’occasion du Forum économique mondial, en Suisse, le ministre russe de l’Économie, Maxime Orechkine, s’est dit optimiste sur les perspectives de croissance de son pays, affirmant que la Russie dépendait désormais moins des cours du pétrole.

Le ministre russe de l'Économie, Maxime Orechkine, estime que le pays atteindra de 3 à 3,5% de croissance «au bout de quelques années». S'exprimant en marges du Forum économique mondial de Davos qui se déroule actuellement en Suisse, l'homme politique a constaté qu'après deux ans de récession, la Russie est entrée fin 2016 en phase de reprise économique.

«L'économie russe enregistre déjà une croissance. Sur fond des défis démographiques auxquels nous faisons face, la croissance attendue se situe entre 3% et 3,5%. J'espère qu'elle aura lieu dans quelques années», a-t-il déclaré.

The seal of the International Monetary Fund is seen at the headquarters building in Washington, DC on July 5, 2015 - Sputnik Afrique
Le FMI revoit à la hausse ses prévisions de croissance de l’économie russe
L'homme politique a aussi indiqué que les autorités avaient par ailleurs réussi à réduire la dépendance de l'économie russe aux cours du pétrole, ajoutant que le rôle du pays dans l'économie globale s'était accru.

Lundi, le Fonds monétaire international a revu à la hausse ses prévisions pour l'économie russe. Les économistes de l'organisation tablent désormais sur une croissance de 1,7% en 2018, alors qu'en 2017 l'économie russe a enregistré une croissance de 1,8%.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала