Moscou commente le prétendu retrait des militaires russes d’Afrine, en Syrie

© Sputnik . Vladimir Pesnya / Accéder à la base multimédiaLe chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les informations sur un retrait des observateurs militaires russes de la ville d’Afrine, dans le nord de la Syrie, ont été infirmées, a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères.

Peshmergas kurdes - Sputnik Afrique
Un millier de miliciens kurdes déjà déployés à la frontière turco-syrienne?
Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a rejeté les informations sur un prétendu retrait des militaires russes d'Afrine, en Syrie.

«Ces messages ont alors été démentis», a souligné le ministre, lors d'une conférence de presse à l'Onu.

Cette semaine, l'agence publique turque Anadolu a annoncé que les militaires russes quittaient la zone d'Afrine où l'armée turque planifie une opération contre les Kurdes syriens.

Auparavant, l'armée turque avait pilonné les positions de combattants kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) près d'Afrine. De plus, Ankara déploie ces troupes, y compris des chars, à la frontière turco-syrienne. Les YPG sont considérées comme une organisation terroriste en Turquie en raison de leurs liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала