Trump «vend» à la Norvège des avions…d’un jeu vidéo sur ordinateur

S'abonnerTelegram
Déjà connu pour ses lapsus dans ses discours, le Président Trump en laisse échapper encore un. S’exprimant lors de la conférence de presse avec la Première ministre norvégienne, il a affirmé que Washington avait vendu à ce pays scandinave des avions qui n’existent que dans un jeu vidéo. Les twittos ont immédiatement réagi.

Au cours de la conférence de presse tenu avec la Première ministre norvégienne Erna Solberg, Donald Trump a voulu commenter la livraison à ce pays scandinave de 52 avions F-35 sauf qu'une boulette s'est invitée dans son discours.

«En novembre, nous avons commencé à effectuer la livraison de chasseurs F-52 et F-35», a-t-il alors affirmé sans se douter de son erreur et précisant que le prix du contrat était de 10 milliards de dollars.

Le dirigeant américain a ainsi dû se tromper en lisant son texte car le modèle F-52 n'existe que dans le jeu sur PC Call of Duty: Advanced Warfare.

Ce lapsus de M. Trump n'a pas échappé à l'attention des internautes.

​«Une photo exclusive d'un nouvel avion fantastique», a donc ironisé un utilisateur de Twitter.

​«Les capacités du F-52 impressionnent réellement», a surenchéri un autre ayant joint à son tweet un cliché de La Guerre des étoiles.

Donald Trump - Sputnik Afrique
«Révélation» ou «Révolution»? Que voulait dire Donald Trump?
Il ne s'agit pas du premier lapsus retentissant commis par M. Trump depuis son ascension au pouvoir aux États-Unis. Ainsi, lors d'une intervention devant les dirigeants africains à l'Onu, le Président américain a salué les progrès en matière de santé publique réalisés par un pays nommé… Nambie, voulant bien sûr parler de la Namibie.

Quelques mois plus tôt, lors d'une conférence de presse organisée en mai dernier, le dirigeant US avait promis de mener une guerre sur «le cacao», de toute évidence la cocaïne.

Le 31 mai 2017, Donald Trump avait glissé dans un tweet un drôle de mot, «covfefe», qui est très vite devenu le sujet numéro un de conversation sur les réseaux sociaux.

© Sputnik
  - Sputnik Afrique
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала