Les plus redoutables sous-marins russes

S'abonnerTelegram
Les médias américains qualifient les sous-marins russes de classe «Typhoon» de «sous-marins monstres». Ils sont un des types d’armes les plus redoutables jamais construits.

Découvrez un des plus redoutables sous-marins russes dans ce diaporama réalisé par Sputnik.

© Sputnik . Aleksei Danichev  / Accéder à la base multimédiaLe seul sous-marin du projet 941 «Typhoon» qui est resté au sein de la marine russe. Ce géant d’une hauteur d’un immeuble de huit étages au tirant d’eau de 50.000 tonnes demeure le plus grand sous-marin de l’histoire. Six sous-marins construits dans les années 1980 ont chacun embarqué vingt missiles balistiques intercontinentaux lourds R-39. Ils étaient considérés par le commandement de l’Otan comme les principaux atouts de la flotte soviétique. Une salve d’un tiré d’un Typhoon était capable d’anéantir la moitié du continent. Un missile R-39 comportait 10 blocs de 200 kilotonnes chacun.
Le sous-marin «Dimitri Donskoï» - Sputnik Afrique
1/9
Le seul sous-marin du projet 941 «Typhoon» qui est resté au sein de la marine russe. Ce géant d’une hauteur d’un immeuble de huit étages au tirant d’eau de 50.000 tonnes demeure le plus grand sous-marin de l’histoire. Six sous-marins construits dans les années 1980 ont chacun embarqué vingt missiles balistiques intercontinentaux lourds R-39. Ils étaient considérés par le commandement de l’Otan comme les principaux atouts de la flotte soviétique. Une salve d’un tiré d’un Typhoon était capable d’anéantir la moitié du continent. Un missile R-39 comportait 10 blocs de 200 kilotonnes chacun.
© Sputnik . Sergey Mamaontov  / Accéder à la base multimédiaSous-marin nucléaire multirôle russe de 4ème génération, deuxième navire du projet 885 «Iassen» doit entrer en service auprès de la flotte russe en 2018. D’après les projets du ministère de la Défense, il est prévu de construire d’ici 2023 sept sous-marins du projet «Iassen».
К-561 «Kazan» du projet 885 «Iassen» - Sputnik Afrique
2/9
Sous-marin nucléaire multirôle russe de 4ème génération, deuxième navire du projet 885 «Iassen» doit entrer en service auprès de la flotte russe en 2018. D’après les projets du ministère de la Défense, il est prévu de construire d’ici 2023 sept sous-marins du projet «Iassen».
© Sevmash / Accéder à la base multimédiaSous-marin nucléaire multirôle russe avec des missiles de croisière de 4ème génération, chef de file du projet 885 «Iassen» doté de missiles antinavire et anti-sous-marins, de torpilles autoguidées USET-80, de torpilles de grande profondeur pour attaquer les cibles en surface et les mines.
К-560 «Severodvinsk» du projet 885 «Iassen» - Sputnik Afrique
3/9
Sous-marin nucléaire multirôle russe avec des missiles de croisière de 4ème génération, chef de file du projet 885 «Iassen» doté de missiles antinavire et anti-sous-marins, de torpilles autoguidées USET-80, de torpilles de grande profondeur pour attaquer les cibles en surface et les mines.
© Sputnik . Vitaliy Ankov  / Accéder à la base multimédiaL’Otan les qualifie de «trou noir» du fait de leur discrétion à faible vitesse. Chaque sous-marin embarque 18 torpilles et huit missiles sol-air.
Sous-marin du projet 636.3 Varchavianka - Sputnik Afrique
4/9
L’Otan les qualifie de «trou noir» du fait de leur discrétion à faible vitesse. Chaque sous-marin embarque 18 torpilles et huit missiles sol-air.
© Sputnik . Vitaliy Ankov  / Accéder à la base multimédiaC’est par hasard que le sous-marin nucléaire sans pilote «Statut-6» (Projet) s’est retrouvé dans le collimateur des médias. Le 10 novembre 2015, le cameraman d’une chaîne de télévision a filmé en plan serré un document feuilleté par un général lors d’un entretien avec M. Poutine et les responsables du ministère de la Défense. Le sous-marin doit être petit, discret, rapide et automatisé au maximum. Il devra transporter une puissante charge nucléaire près des côtes d’un éventuel adversaire.
Sous-marin nucléaire sans pilote «Statut-6» (Projet) - Sputnik Afrique
5/9
C’est par hasard que le sous-marin nucléaire sans pilote «Statut-6» (Projet) s’est retrouvé dans le collimateur des médias. Le 10 novembre 2015, le cameraman d’une chaîne de télévision a filmé en plan serré un document feuilleté par un général lors d’un entretien avec M. Poutine et les responsables du ministère de la Défense. Le sous-marin doit être petit, discret, rapide et automatisé au maximum. Il devra transporter une puissante charge nucléaire près des côtes d’un éventuel adversaire.
© Sevmash / Accéder à la base multimédiaSous-marin nucléaire stratégique russe de 4ème génération, chef de file du projet 955 «Boreï», a reçu ce nom en l’honneur du prince Youri Dolgorouki, fondateur de Moscou. Il est doté de 16 missiles «Boulava» et d’autres armements.
«Youri Dolgorouki» du projet 955 «Boreï» - Sputnik Afrique
6/9
Sous-marin nucléaire stratégique russe de 4ème génération, chef de file du projet 955 «Boreï», a reçu ce nom en l’honneur du prince Youri Dolgorouki, fondateur de Moscou. Il est doté de 16 missiles «Boulava» et d’autres armements.
© Photo Sevmash / Accéder à la base multimédiaLe sous-marin de classe Borei Iouri Dolgorouki
«Youri Dolgorouki» du projet 955 «Boreï» - Sputnik Afrique
7/9
«Youri Dolgorouki» du projet 955 «Boreï»
© Sputnik . İldus Gilazutdinov / Accéder à la base multimédiaSous-marin nucléaire stratégique russe de 4ème génération, deuxième navire du projet 955 «Borei», a reçu ce nom en l’honneur du célèbre grand capitaine et grand prince russe Alexandre Nevski.
Le sous-marin «Alexandre Nevski» du projet 955 «Boreï» - Sputnik Afrique
8/9
Sous-marin nucléaire stratégique russe de 4ème génération, deuxième navire du projet 955 «Borei», a reçu ce nom en l’honneur du célèbre grand capitaine et grand prince russe Alexandre Nevski.
CC0 / / Série de sous-marins nucléaires multirôle de troisième génération. Quatre navires du projet 971 «Chtchouka-B» sont depuis 2014 en cours de modernisation profonde. Grâce à ce système d’armements les sous-marins «Chtchouka-B» sont capables de faire face aux sous-marins et aux navires de surface, d’attaquer des cibles terrestres avec des missiles de croisière de haute précision.
Les sous-marins du projet  971 «Chtchouka-B» - Sputnik Afrique
9/9
Série de sous-marins nucléaires multirôle de troisième génération. Quatre navires du projet 971 «Chtchouka-B» sont depuis 2014 en cours de modernisation profonde. Grâce à ce système d’armements les sous-marins «Chtchouka-B» sont capables de faire face aux sous-marins et aux navires de surface, d’attaquer des cibles terrestres avec des missiles de croisière de haute précision.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала