Des kurdes syriens accusent Jihadi Jack de complicité avec Daech

© Sputnik . Андрей Стенин / Accéder à la base multimédiaDrapeau de Daech
Drapeau de Daech - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Capturé en Syrie par des milices kurdes en mai 2017, le Britannique Jack Letts, surnommé Jihadi Jack, est actuellement emprisonné dans la ville de Qamichli. Les Unités de protection du peuple kurde (YPG) l'accuse d'être membre de l'organisation terroriste Daech, annonce la chaîne BBC.

Le Britannique Jack Letts, autrement connu comme Jihadi Jack, qui est accusé par les kurdes de l'YPG d'avoir rejoint les rangs de l'organisation terroriste Daech, est actuellement incarcéré à la prison de la ville de Qamichli, indique la BBC se référant au représentant de la région Rojava (Kurdistan syrien).

Jack Letts baptisé 'Jihadi Jack' - Sputnik Afrique
Ce djihadiste britannique en Syrie qui regrette beignets et kebabs

De nationalité britannique et canadienne, Jack Letts s'est converti à l'islam à l'âge de 18 ans, a quitté l'université d'Oxford où il faisait ses études et s'est rendu en 2014 en Syrie où il aurait rejoint Daech.

Auparavant, ses parents ont nié les informations relatives aux liens de leur fils avec Daech. Selon des responsables kurdes, ils ont reçu une lettre de la famille leur demandant de le livrer aux autorités canadiennes. La question sera résolue au fur et à mesure que l'enquête sur ses activités en Syrie progressera. Pourtant, le remettre aux autorités d'un autre pays prévoit une demande officielle de la part de ses parents ou des représentants légaux de sa famille, ont-ils précisé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала