Vers la fabrication d’hélicoptères russes au Mexique?

© Sputnik . Eugene Odinokov / Accéder à la base multimédiaВертолет Ми-28Н "Ночной охотник" во время демонстрационных полетов на МАКС-2017
Вертолет Ми-28Н Ночной охотник во время демонстрационных полетов на МАКС-2017 - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La fabrication d’hélicoptères russes pourrait dans l’avenir être lancée au Mexique, a annoncé le ministre russe de l’Industrie et du Commerce, Denis Mantourov, commentant pour les journalistes les perspectives de développement des relations commerciales entre Moscou et Mexico.

S'exprimant devant des journalistes à l'issue de la réunion d'affaires «Le dialogue commercial et industriel entre la Russie et le Mexique» qui s'est déroulé à Mexico, le ministre russe de l'Industrie et du Commerce, Denis Mantourov, a déclaré que dans l'avenir, une production d'hélicoptères pourrait être mise en place au Mexique.

«Ce matin, nous nous sommes entretenus avec le ministre mexicain de la Défense, et on a eu une idée: pourquoi ne pas étudier la possibilité de lancer une production d'hélicoptères au Mexique, comptant ainsi sur le marché latino-américain?», a-t-il annoncé.

Cette possibilité, sera, d'après le ministre, soigneusement étudiée dès son retour en Russie.

Самолет МС-21 совершает взлет в аэропорту Иркутск во время первого перелета в Жуковский - Sputnik Afrique
Le Mexique intéressé par l’acquisition du nouvel avion de ligne russe MS-21
«Nous analyserons [cette question], à la lumière de nos discussions avec le ministre mexicain de l'Économie et [le président de la compagnie aérienne mexicaine Interjet] Miguel Aleman, les possibilités de recours à des entreprises mexicains de la branche aérospatiale pour la fabrication de composants et, peut-être aussi, pour l'élaboration de nouvelles orientations dans le domaine de l'aviation, ce qui est très opportun pour élargir les possibilités de conquête du marché latino-américain», a également précisé M. Mantourov.

Comme l'indique le ministre russe, Moscou est intéressé par l'élargissement de livraison d'hélicoptères non seulement pour le ministère mexicain de la marine mais aussi pour le secteur civil. Selon lui, de nos jours, il est difficile de se passer du développement de nouvelles branches, de l'économie numérique et de la création d'entreprises numériques de l'avenir.

«Le temps des relations commerciales simples fait partie du passé. Aujourd'hui, chaque pays est intéressé par la création de valeur ajoutée, de nouvelles compétences et par ces domaines où les jeunes spécialistes seront demandés», a conclu M. Mantourov.

Plus tôt, la compagnie aérienne mexicaine Interjet, qui possède d'ores et déjà 22 avions russes de type Sukhoi Superjet 100, a déjà fait part de son intérêt d'acquérir de nouveaux avions de ligne russe MC-21.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала