Crise coréenne: la Défense russe propose une feuille de route du règlement du conflit

© Sputnik . Ilya Pitalev / Accéder à la base multimédiaCorée du Nord
Corée du Nord - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Une feuille de route élaborée conjointement par Moscou et Pékin pourrait devenir la base permettant de développer des mécanismes politiques et diplomatiques visant à régler le conflit coréen, a déclaré le ministre russe de la Défense.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a évoqué une possible voie pour régler la crise coréenne lors de la IVème réunion des ministres de la Défense des pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN).

«Nous sommes convaincus», a déclaré le ministre russe, «qu'une feuille de route élaborée sur la base des initiatives russes et chinoises pourrait devenir un pilier pour le développement des mécanismes politiques et diplomatiques pour régler le conflit coréen.»

Les commandos sud-coréens participent à des exercices militaires avec les militaires américains - Sputnik Afrique
Comment Pyongyang peut réagir aux nouveaux exercices américano-sud-coréens?
La Russie condamne fermement les essais de missiles nucléaires par la Corée du Nord et proteste contre une activité militaire excessive dans la région qui provoque Pyongyang, a précisé M.Choïgou.

«La tension croissante dans la péninsule coréenne suscite de graves préoccupations. Nous condamnons de manière claire les essais de missiles nucléaires de la Corée du Nord. Dans le même temps, nous nous opposons à l'activité militaire excessive de  plusieurs pays de la région qui provoque de tels essais», a déclaré le chef de la Défense russe.

Ces derniers temps, les tensions dans la péninsule coréenne se sont aggravées encore davantage sur fond d'exercices militaires des États-Unis et de la Corée du Sud visant à s'entraîner à des frappes contre la Corée du Nord en cas de guerre. Quelque 28.000 soldats américains sont déployés en Corée du Sud sous le prétexte de faire face à la menace nord-coréenne. Pyongyang, préoccupé lui aussi par la menace américaine, étend son potentiel nucléaire et balistique, malgré les sanctions conséquentes du Conseil de sécurité de l'Onu. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала