L'échec du plan d’action iranien signifiera l'échec de tout le régime de non-prolifération

© AP Photo / Ted S. WarrenNucléaire
Nucléaire - Sputnik Afrique
Selon le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, la sortie éventuelle des États-Unis de l'accord conclu avec l’Iran sur son programme nucléaire portera atteinte non seulement au Plan global d'action conjoint, mais à tout le régime de non-prolifération des armes nucléaires.

L'échec du Plan global d'action conjoint (JCPOA) sur le nucléaire iranien signifiera l'échec de tout le régime de non-prolifération des armes nucléaires, a déclaré samedi le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, Abbas Araghchi.

«Je suis totalement d'accord avec le fait que le Plan global d'action conjoint représente actuellement l'un des éléments clés du régime de non-prolifération. Si le JCPOA est rompu, cela signifiera l'effondrement du régime de non-prolifération et l'effondrement du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP)», a indiqué Abbas Araghchi.

Donald Trump a menacé vendredi dernier de mettre fin «à tout moment» à l'accord international qui vise à empêcher l'Iran de se doter de la bombe atomique, provoquant l'inquiétude des autres pays signataires et ouvrant une période de grande incertitude. Dans le même temps, le Président américain a annoncé la «non-certification» des engagements de l'Iran dans le cadre de l'accord sur son programme nucléaire et a incité le Congrès à durcir les conditions de l'accord.

Iran's national flags are seen on a square in Tehran, Iran February 10, 2012 - Sputnik Afrique
Deux tiers des Américains sont hostiles à la sortie des USA de l'accord nucléaire iranien
Plus tôt, les autorités allemandes, britanniques et françaises avaient confirmé leur attachement à l'accord nucléaire. La chef de la diplomatie de l'Union européenne, Federica Mogherini, avait déclaré que les États-Unis ne pouvaient pas annuler unilatéralement cet accord.

Le Plan global d'action conjoint est un accord signé à Vienne, en Autriche, le 14 juillet 2015, par les huit parties suivantes: les pays du P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies: les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne), ainsi que l'Union européenne et la République islamique d'Iran.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала