Damas: l'attaque d'Israël est «une tentative désespérée de soutenir les terroristes»

La récente attaque israélienne contre des positions de l'artillerie syrienne, dans la province de Quneitra, n'est qu'une tentative désespérée de soutenir les terroristes, estime le ministère syrien des Affaires étrangères.

Soldats israéliens, Golan - Sputnik Afrique
Après une chute de projectiles, Israël attaque des positions de l’armée syrienne
Le nouveau pilonnage d'une position militaire syrienne dans la banlieue de Quneitra, effectué par l'armée israélienne, reflète la complicité entre l'État hébreu et les terroristes et constitue une tentative désespérée de leur accorder un soutien, a déclaré la diplomatie syrienne.

«Cette agression n'est qu'une tentative désespérée de soutenir les terroristes, dont les deux groupes Daech et Front al-Nosra, qui ont subi de sérieux revers infligés par l'Armée arabe syrienne et ses alliés partout en Syrie», indique le communiqué du ministère cité par l'agence Sana.

Dans deux messages adressés au secrétaire général de l'Onu et au président du Conseil de Sécurité dont Sana a pris connaissance, le ministère syrien des Affaires étrangères indique que «dans une transgression flagrante de l'accord de désengagement, l'occupant israélien a perpétré une nouvelle agression en attaquant une position militaire dans la banlieue de Quneitra».

Les hauteurs du Golan - Sputnik Afrique
Deux obus tirés depuis le territoire syrien tombent sur le plateau du Golan

«La Syrie met de nouveau en garde contre les effets dangereux de tels actes hostiles et successifs qui font preuve du soutien apporté aux réseaux terroristes criminels par Israël et ses soutiens», indique le communiqué.

Après que cinq projectiles en provenance du territoire syrien sont tombés sur le plateau du Golan, occupé par l'État hébreu, Israël a attaqué samedi trois positions d'artillerie de l'armée syrienne.

La deuxième chute d'obus depuis le début de la semaine qui n'a fait ni dégâts ni victimes a été reconnue par Israël comme accidentel. Des tirs de roquettes ou de projectiles en provenance de Syrie surviennent régulièrement dans cette zone lors d'affrontements entre les forces gouvernementales et les terroristes.

Le précédent échange de tirs a eu lieu jeudi dernier, lorsqu'un projectile égaré venu du territoire syrien a entraîné une attaque contre une position de l'armée syrienne.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала