Bagdad émet un mandat d’arrêt contre le vice-Président du Kurdistan irakien

© Sputnik . Dmirty Vinogradov / Accéder à la base multimédiaKurdistan irakien
Kurdistan irakien - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le vice-Président de la région kurde, Kosrat Rassoul, est visé par la justice irakienne pour avoir qualifié d’«occupants» l’armée de Bagdad qui a repris aux Kurdes la région pétrolière de Kirkouk dans le nord du pays.

La justice irakienne a ordonné ce jeudi l'arrestation du vice-Président de la région kurde, Kosrat Rassoul, pour avoir qualifié d'«occupants» les troupes fidèles à Bagdad déployées dans la région disputée de Kirkouk, relate Reuters.

Selon le Gouvernement régional du Kurdistan (GRK), près de 100.000 Kurdes ont fui Kirkouk depuis la reprise lundi par les forces irakiennes de cette ville pétrolière du nord de l'Irak.

Combattants peshmerga - Sputnik Afrique
Le Kurdistan irakien prêt à défier les forces fédérales
Les Peshmergas kurdes se sont retirés mercredi sur les positions qu'ils tenaient dans le nord de l'Irak en juin 2014, parallèlement à la progression de l'armée irakienne, qui a repris lundi le contrôle de la ville pétrolière de Kirkouk et poursuivi son avancée dans la province de Ninive.

Le Premier ministre irakien Haïdar al Abadi avait ordonné la reprise de ces «territoires contestés» en riposte au référendum d'indépendance organisé le 25 septembre par le gouvernement régional du Kurdistan.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала