Biens saisis aux USA: «La Russie se réserve le droit de lancer des poursuites judiciaires»

© Sputnik . Mikhail Voskresensky / Accéder à la base multimédiaSerguei Lavrov
Serguei Lavrov - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, a insisté sur la restitution à Moscou de ses propriétés diplomatiques saisies aux États-Unis au cours d'un entretien téléphonique avec le secrétaire d'État américain, Rex Tillerson.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a eu ce lundi un entretien téléphonique avec le secrétaire d'État américain, Rex Tillerson. Il a notamment exigé une nouvelle fois la restitution à la Russie de ses biens illégalement saisis aux États-Unis, indique le ministère russe dans un communiqué.

«Lors de l'examen des relations bilatérales, Sergueï Lavrov a une nouvelle fois attiré l'attention de son interlocuteur sur la nécessité de restituer les biens diplomatiques russes», souligne le ministère.

«La Russie se réserve le droit de lancer des poursuites judiciaires et de prendre des mesures de rétorsion», ajoute-t-il.

consulat russe à San Francisco - Sputnik Afrique
«Ravisez-vous»: Moscou exige la restitution de ses locaux diplomatiques aux USA
Les relations diplomatiques entre Moscou et Washington sont entrées dans une nouvelle spirale de tensions fin août, lorsque les autorités américaines ont exigé de Moscou la fermeture de son Consulat général à San Francisco, ainsi que de ses deux représentations commerciales à Washington et à New York. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié ces décisions de prises de contrôle hostiles. Le 2 septembre, des perquisitions se sont déroulées dans les deux missions en présence d'agents du FBI. Le département d'État nie les faits et parle non de perquisitions, mais d'«inspections».

En décembre 2016, Barack Obama, alors Président des États-Unis, avait annoncé une série de mesures destinées à sanctionner Moscou pour son ingérence présumée dans l'élection présidentielle américaine, accusations catégoriquement rejetées par le Kremlin. Les États-Unis avaient alors expulsé 35 diplomates russes et fermé deux complexes résidentiels de la mission diplomatique russe à New York et dans l'État du Maryland, près de Washington.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала