L’Écosse prend la défense des Catalans

© AFP 2022 LEON NEALDeputy First Minister Nicola Sturgeon talks to carers during a meeting in Renfrew, Scotland on September 16, 2014
Deputy First Minister Nicola Sturgeon talks to carers during a meeting in Renfrew, Scotland on September 16, 2014 - Sputnik Afrique
Le mouvement indépendantiste écossais a apporté son soutien au processus catalan: la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a condamné fortement la violence policière pendant la journée électorale en Catalogne et appelé au respect du droit à l'autodétermination.

La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, qui avait auparavant évoqué un référendum sur l'indépendance pour sa région, a condamné la violence de la police nationale espagnole à l'encontre des manifestants catalans pro-référendum.

«Nous sommes de plus en plus préoccupés par les images venues de Catalogne. Sans égard aux points de vue sur l'indépendance, nous devrions tous condamner les scènes qui ont eu lieu et appeler l'Espagne à changer de cap avant qu'une personne ne soit gravement blessée. Laissez les gens voter en paix», a-t-elle tweeté.

Selon la BBC, au seuil de la tenue du référendum, la Première ministre écossaise a appelé jeudi au respect du droit à l'autodétermination en Catalogne, tout en espérant un retour au dialogue entre Madrid et Barcelone.

«Le droit à l'autodétermination des peuples est un principe international important, et j'espère vraiment qu'il sera respecté en Catalogne et partout ailleurs», a déclaré Nicola Sturgeon devant le Parlement régional écossais, citée par La Libération.

En Catalogne, la police espagnole a eu recours dimanche à des bombes assourdissantes et à des balles en caoutchouc afin de disperser ceux qui souhaitaient voter lors du référendum d'autodétermination organisé par les autorités catalanes, annonce la presse espagnole. Les affrontements entre la police et les manifestants catalans ont fait 337 blessés au total, selon les autorités locales.

Reférendum en Catalogne - Sputnik Afrique
Le référendum d'autodétermination catalan lancé sur Internet
À la veille du référendum, des milliers de personnes brandissant des drapeaux espagnols et scandant «Vive l'Espagne» ont manifesté à Madrid, Barcelone et dans d'autres villes pour défendre l'unité de l'Espagne.

Dimanche 1er octobre, les autorités catalanes organisent un référendum sur l'autodétermination de leur région. La Cour constitutionnelle d'Espagne a suspendu tous les documents adoptés par la Généralité et le Parlement de Catalogne relatifs au vote, déclarant illégales toutes les actions des autorités catalanes visant à préparer le référendum. La veille, plus de la moitié des écoles qui devaient servir dimanche de bureaux de vote ont été mises sous scellés. La police espagnole a affirmé qu'elle avait pris sous son contrôle la plus grandes partie des 2.315 écoles catalanes. Le ministère de l'Intérieur a annoncé précédemment que la police nationale avait saisi des urnes dans plusieurs bureaux de vote. Pourtant le vote se poursuit dans plusieurs autres bureaux.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала