La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise

L’école chinoise des traditions révolutionnaires a organisé un événement reflétant l’esprit de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans les années 1930.

Découvrez une page de l’histoire de la Chine  à travers ce diaporama réalisé par Sputnik.

© REUTERS / Thomas PeterLa Longue Marche est le nom donné à la campagne légendaire entreprise en 1934–1936 par l’armée des communistes chinois de la Chine méridionale à travers les montagnes infranchissables en direction de la ville de Yan’an, dans la province du Shaanxi.
Sur la photo: des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans les monts du Jinggangshan, dans la province du Jiangxi.

La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
1/13
La Longue Marche est le nom donné à la campagne légendaire entreprise en 1934–1936 par l’armée des communistes chinois de la Chine méridionale à travers les montagnes infranchissables en direction de la ville de Yan’an, dans la province du Shaanxi.
Sur la photo: des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans les monts du Jinggangshan, dans la province du Jiangxi.

© REUTERS / Thomas PeterTchang Kaï-chek, le dirigeant du gouvernement contre-révolutionnaire du Kuomintang, avait commencé à l’automne 1933 une grande offensive contre l’Armée rouge chinoise. Les communistes chinois n’avaient alors pas réussi à repousser l’offensive des forces contre-révolutionnaires.
Sur la photo: des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise lors de cours de team building.

La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
2/13
Tchang Kaï-chek, le dirigeant du gouvernement contre-révolutionnaire du Kuomintang, avait commencé à l’automne 1933 une grande offensive contre l’Armée rouge chinoise. Les communistes chinois n’avaient alors pas réussi à repousser l’offensive des forces contre-révolutionnaires.
Sur la photo: des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise lors de cours de team building.

© REUTERS / Thomas PeterEn octobre 1934, les principales forces de l’Armée rouge ont rompu le front et avancé dans le nord du pays. La Longue Marche avait commencé.
Sur la photo: des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée chinoise.

La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
3/13
En octobre 1934, les principales forces de l’Armée rouge ont rompu le front et avancé dans le nord du pays. La Longue Marche avait commencé.
Sur la photo: des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée chinoise.

© REUTERS / Thomas PeterPortrait de Mao Zedong dans la salle de repas du Red Culture Training Centre, situé dans les monts du Jinggangshan, dans la province du Jiangxi.
La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
4/13
Portrait de Mao Zedong dans la salle de repas du Red Culture Training Centre, situé dans les monts du Jinggangshan, dans la province du Jiangxi.
© REUTERS / Thomas PeterLes deux premiers mois de la Longue Marche ont été particulièrement sanglants. Vers décembre 1934, seulement 30.000 des 80.000 combattants de l’Armée rouge étaient encore vivants. À cette période l’avenir de la Chine ne tenait qu’à un fil.
La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
5/13
Les deux premiers mois de la Longue Marche ont été particulièrement sanglants. Vers décembre 1934, seulement 30.000 des 80.000 combattants de l’Armée rouge étaient encore vivants. À cette période l’avenir de la Chine ne tenait qu’à un fil.
© REUTERS / Thomas PeterL’Armée rouge a franchi en menant des combats permanents plus de 10.000 kilomètres, 12 provinces, 18 chaînes de montagnes et a forcé le passage de 24 grandes rivières. Sur la photo: des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans la province du Jiangxi.
La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
6/13
L’Armée rouge a franchi en menant des combats permanents plus de 10.000 kilomètres, 12 provinces, 18 chaînes de montagnes et a forcé le passage de 24 grandes rivières. Sur la photo: des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans la province du Jiangxi.
© REUTERS / Thomas PeterDes participants à la reconstitution flottent sur une rivière dans les monts du Jinggangshan, dans la province du Jiangxi.
La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
7/13
Des participants à la reconstitution flottent sur une rivière dans les monts du Jinggangshan, dans la province du Jiangxi.
© REUTERS / Thomas PeterLa Longue Marche victorieuse s’est terminée en automne 1936 à l’issue de multiples batailles sanglantes contre les troupes de Tchang Kaï-chek.
Sur la photo: des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans la province du Jiangxi.

La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
8/13
La Longue Marche victorieuse s’est terminée en automne 1936 à l’issue de multiples batailles sanglantes contre les troupes de Tchang Kaï-chek.
Sur la photo: des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans la province du Jiangxi.

© REUTERS / Thomas PeterLes monts du Jinggangshan sont l’une des principales curiosités historiques du «tourisme rouge».
La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
9/13
Les monts du Jinggangshan sont l’une des principales curiosités historiques du «tourisme rouge».
© REUTERS / Thomas PeterUn participant à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans la province du Jiangxi.
La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
10/13
Un participant à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans la province du Jiangxi.
© REUTERS / Thomas PeterLe leader du Parti communiste chinois Mao Zedong avait fondé à la fin des années 1920 la première base révolutionnaire dans les montagnes, en profitant de la complexité du terrain. C’est pour cette raison que les monts du Jinggangshan sont considérés aujourd’hui comme le berceau de la révolution chinoise.
La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
11/13
Le leader du Parti communiste chinois Mao Zedong avait fondé à la fin des années 1920 la première base révolutionnaire dans les montagnes, en profitant de la complexité du terrain. C’est pour cette raison que les monts du Jinggangshan sont considérés aujourd’hui comme le berceau de la révolution chinoise.
© REUTERS / Thomas PeterDes participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans la province du Jiangxi.
La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
12/13
Des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans la province du Jiangxi.
© REUTERS / Thomas PeterLes monts du Jinggangshan sont aujourd’hui un site pittoresque et une curiosité historique.
Sur la photo: des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans la province du Jiangxi.

La Longue Marche de l’Armée rouge chinoise - Sputnik Afrique
13/13
Les monts du Jinggangshan sont aujourd’hui un site pittoresque et une curiosité historique.
Sur la photo: des participants à la reconstitution de la Longue Marche de l’Armée rouge chinoise dans la province du Jiangxi.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала